Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Quels sont les pays qui utilisent la ploutocratie ?

La ploutocratie est un système gouvernemental dans lequel le pouvoir est non pas entre les mains de personnes élues, mais entre celles des personnes les plus riches. Cette forme de gouvernement n’existe officiellement plus aujourd’hui, cependant, certains analystes n’hésitent pas à qualifier plusieurs des gouvernements pourtant historiquement démocratiques de ploutocraties et ce pour diverses raisons.

Premier pays en tête, les États-Unis où ceux qui sont au pouvoir et qui gravitent autour du président sont nécessairement riches. Du temps de l’ancien président Donald Trump par exemple, des observateurs ont pointé du doigt le fait qu’en additionnant les fortunes personnelles des membres de son administration, on arrivait à un total faramineux dépassant les 10 milliards de dollars (8,4 milliards d’euro). Conclusion, les riches ont le pouvoir.

Ailleurs, on dénonce le fait que de riches entreprises ont le pouvoir de faire pression sur un état afin que des lois favorables à leurs affaires ou même à leurs patrons soient votées. Enfin, on n’hésite également pas à parler de ploutocratie lorsque les règles entourant les élections dans un pays favorisent les partis qui ont le plus de moyens. Généralement en effet, ces partis sont financés par de riches personnes parce qu’ils représentent leur préférence politique. En gagnant, ils vont donc appliquer cette préférence, sans compter le fait qu’ils sont maintenant redevables envers leurs bienfaiteurs. Cela donne alors à ces riches mécènes un pouvoir qu’ils ne devraient pas avoir. Pour certains analystes, c’est le cas en France.

Publié le 03 août 2021

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question