Antipub détecté

Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

En Espagne, un concept de bus scolaire sans bus fait le buzz

En Espagne, tous les vendredis, des centaines d'enfants prennent le bus... à vélo, pour aller à l'école.

Tout est parti de la volonté de quelques parents qui voulaient que leurs 5 enfants puissent aller à l'école à vélo. Problème, les infrastructures cyclables des villes ne sont pas adaptées aux enfants et Eixample, le district de Barcelone où ils se trouvent, ne fait pas exception. Après avoir déterminé le parcours le plus sûr pour aller de leurs domiciles aux écoles des enfants, ils ont alors tout simplement décidé de les accompagner afin de les encadrer.

De 5, les cyclistes en herbe sont rapidement passés à 150. Le convoi a été appelé "bicibús", un mot-valise signifiant "vélobus" en français. Tous les vendredis, comme un autobus, il part à la même heure et suit un itinéraire précis. Comme un bus aussi, il a différents arrêts, généralement des écoles, ainsi qu'un terminus. Le trajet à suivre est publié sur les réseaux en début de chaque semaine et ainsi tout le monde, parents comme élèves, peut rejoindre le convoi.

Venir à vélo n'est pas obligatoire pour participer au bicibús. On y voit aussi beaucoup de trottinettes, de rollers et même des skateboards. Cela donne lieu à un grand rassemblement bigarré et festif, surtout que la musique est aussi de la partie, sans oublier les joyeux coups de sonnettes des enfants totalement ravis de leur balade.

Avec tout ce monde évidemment, hors de question d'emprunter les pistes cyclables. Le bicibús roule ainsi en pleine rue, là encore, comme un vrai bus. Il est donc important de connaître le code de la route à vélo. Parfois, quand il faut traverser un carrefour notamment, il faut arrêter la circulation pour passer, voilà pourquoi le convoi a reçu l'aide de la police municipale qui l'escorte à l'avant et à l'arrière.

Le bicibús d'Eixample n'est pas le premier d'Espagne. Le concept a été popularisé en 2020 par deux enseignants de la commune de Vic puis, de là, s'est exporté dans tout le pays. C'est toutefois bien à Eixample qu'il est le plus populaire. On trouve également des adeptes du vélobus un peu partout dans le monde comme en France, en Belgique, aux Pays-Bas ou encore aux États-Unis où il est appelé "bike train". Il faut dire que c'est une excellente initiative qui est à la fois amusante, écologique et simple à mettre en place. Et puis, elle permet de faire faire de l'exercice aux enfants, dans la joie et la bonne humeur !

Publié le 26 novembre 2021

A lire ailleurs