Antipub détecté

Notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

Peut-on déplacer un escargot en hibernation, collé quelque part ?

Quand l'hiver arrive, l'escargot entre en hibernation. Dans cet état, toutes les fonctions vitales du gastéropode ralentissent, lui faisant perdre le moins d'énergie possible. Son cœur, par exemple, se met à battre très lentement et passe de 100 battements à 1 seul battement par minute.

Plus important encore quand il fait froid, l'escargot "ferme" sa maison. En effet, si sa coquille le protège efficacement du froid, il lui faut tout de même en boucher l’entrée pour non seulement éviter le gel, mais aussi une déshydratation sévère. Pour se faire, il sécrète une membrane appelée "épiphragme" qui n'est autre que de la bave séchée.

Cet épiphragme est plus ou moins solide selon l'escargot. Chez certains, c'est un bouchon de calcaire très dur qui les protège efficacement. Chez d'autres, c'est plusieurs couches de mucus visqueux qui leur permettent de coller à un rocher, à une branche ou à un mur.

Donc, s'il est collé, mieux vaut le laisser tranquille. Déjà parce qu'il est bien au chaud dans sa coquille, mais surtout parce que le décoller risque d'abîmer son épiphragme. Or, comme il est profondément endormi, il ne pourra pas le reconstituer, et de toute façon, il n'en aura pas l'énergie. Cela le condamnera donc à une mort certaine.

Publié le 17 décembre 2019

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question