Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Peut-on domestiquer un Wallaby de Bennett ?

Le wallaby de Bennett, ce petit marsupial de moins d'un mètre de haut, a tout de l'animal sympathique qu'on peut avoir envie d'avoir chez soi comme animal de compagnie. Mais est-ce une bonne idée ? Ce petit kangourou peut-il s'adapter à l'humain et à son mode de vie ? S'il est possible d'en posséder un, le garder à l'intérieur paraît difficile.

La liste des NAC - les Nouveaux Animaux de Compagnie - s'allonge régulièrement. Peut-être rêvez-vous d'avoir sur votre canapé un mignon wallaby de Bennett ? Si vous disposez d'espace, vous pouvez prendre ce charmant marsupial comme pensionnaire. Mais l'introduire dans votre intérieur et vouloir l'éduquer sera une autre histoire ! Mieux vaut donc envisager de lui aménager un espace rien que pour lui.

Un petit kangourou craintif et difficile à discipliner

Malheureusement pour vous, il faut abandonner l'idée d'introduire un wallaby à la maison. Vous ne parviendriez probablement pas à l'éduquer ni à lui apprendre la propreté. De plus, son régime alimentaire est bien différent de celui de vos compagnons traditionnels comme le chien et le chat. En tant qu'herbivore, le wallaby ne partagera pas la nourriture de votre chat si tant est qu'il réussisse à s'en approcher. Il ne sera donc pas le prochain compagnon de jeu de vos animaux. D'ailleurs, il est même conseillé de le mettre à l'écart des chiens. Cet animal est aussi peureux que conservateur. En groupe, le mâle dominant marque son territoire au prix d'intimidations et de bagarres.

Vous voulez absolument votre wallaby

En France, la détention d'un wallaby de Bennett chez soi est réglementée et requiert une autorisation. Il vous faudra donc faire une demande à la Direction départementale de protection des populations (DDPP) dont vous dépendez. Celle-ci vous enverra un dossier que vous devrez compléter. Il y sera question notamment des conditions de vie et des aménagements que vous prévoyez pour votre futur pensionnaire. Il vous faudra vous armer de patience, car la démarche peut prendre plusieurs mois.

Comment accueillir un wallaby de Bennett ?

Vous acceptez de laisser votre petit wallaby dehors ? C'est une bonne chose, il s'y sentira plus à l'aise. Cependant, il lui faut un environnement bien particulier. Ce qui serait agréable pour lui, c'est de ne pas être seul ! Prendre un couple semble presque une évidence pour le bien-être des animaux. Ensuite, il faut de l'espace. Pour deux wallabies, au minimum 800 m². Bien sûr, un kangourou, même petit, ça saute ! Il vous faudra donc prévoir une clôture solide et d'au moins 2 mètres de haut. En évitant tout point d'appui qui pourrait lui permettre de s'échapper malgré tout.



Un wallaby de Bennett, qu'est-ce que ça mange ?

Les kangourous sont des herbivores. Une herbe bien grasse dans votre pré ou votre verger lui conviendra parfaitement. L'idéal sera un terrain arboré et herbeux, avec un abri pour les fraîches nuits d'hiver. S'il lui faut des compléments, vous lui fournirez de l'aliment pour lapin. Quelques friandises sous forme de fruits et de légumes ne seront pas refusées non plus.

Le caractère du wallaby

Le wallaby de Bennett ou macropus rufogriseus ne peut donc en aucun cas être envisagé comme un véritable animal de compagnie. Toutefois, il n'est pas méchant et n'attaquera jamais. Sa seule défense sera la fuite, quitte à se blesser s'il est vraiment effrayé. Ainsi, il lui faut un endroit calme à l'abri du tumulte et d'autres animaux agités. Du fait de son caractère craintif, les interactions avec l'être humain sont limitées. Il viendra peu à peu manger dans la main, mais ne fera probablement jamais de gros câlin.

Des wallabies dans son jardin : pesez bien le pour et le contre

Le wallaby est un animal sauvage et le restera. Il nécessite des soins bien particuliers, du temps et de l'attention. C'est une vraie responsabilité. Il vous faudra la possibilité d'avoir à proximité un vétérinaire spécialisé dans ce type d'animaux, pour lui assurer tout le bien-être nécessaire. Avant de vous engager, n'hésitez pas à vous rapprocher de personnes possédant déjà des wallabies et à leur poser des questions. Et bien sûr à rencontrer cet adorable petit marsupial, pour être sûr que le courant passera bien entre vous !

Publié le 24 mars 2021

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question