Merci de désactiver votre bloqueur de pub

Notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Celle-ci nous permet de vous offrir un contenu de qualité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

A quoi l'aileron du requin lui sert-il ?

Nous supposons que par “aileron”, la question fait référence à l’aileron dorsal du requin, plus précisément à sa nageoire dorsale antérieure, également connue sous le nom de “première nageoire dorsale” puisque le squale en possède généralement 2. C’est cette nageoire que nous voyons dans les films et notamment dans les films de requins tueurs : l’animal file à fleur d’eau, fonçant droit sur sa proie sur fond de musique qui fait peur.

Pour sûr, les images font leur petit effet, mais si au cinéma, un aileron de requin sert à distiller une ambiance dramatique en faisant frissonner les téléspectateurs, dans la vraie vie, l’animal ne se sert pas de son aileron pour faire peur aux nageurs, mais plutôt pour rester stable dans l’eau.

Comme tous les poissons, les requins avancent sous l’eau en remuant leur nageoire caudale, plus communément appelées “queue”. Certains, à cause de l’asymétrie des lobes supérieurs et inférieurs de leurs queues, se meuvent plutôt en balançant leurs corps de gauche à droite. Peu importe comment ils s’y prennent cependant, leur nage provoque un roulis qu’il leur faut donc annuler s’ils veulent avancer droit. Supprimer ce balancement est l’une des deux fonctions des nageoires dorsales, quelque peu aidées dans cette mission par les nageoires ventrales.

Enfin, à cette fonction de stabilisateurs s’ajoute celle de gouvernail : grâce à son aileron, le requin peut se diriger sous l’eau et même tourner brusquement au besoin.

Publié le 26 juillet 2022

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question