Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le premier film à être tourné dans l'espace sera russe

Une équipe de tournage russe est en train de finaliser ce qui sera le premier film parlant de l'espace ayant réellement été tourné dans l'espace.

Grâce à la magie des effets spéciaux, il est aujourd'hui assez facile de faire un film dont l'histoire se passerait dans l'espace. On n'a d'ailleurs pas attendu l'invention du numérique pour tourner ce genre d'œuvre, en témoigne l'ancienneté et le succès de la saga Star Wars. Mais 2021 marquera tout de même le début d'une nouvelle ère dans le cinéma avec le premier film de long métrage à être tourné dans l'espace.

Baptisé "The Challenge" (Le défi), il s'agit d'une production russe réalisée par Klim Chipenko. Son intrigue raconte l'histoire d'une chirurgienne (jouée par l'actrice Ioulia Peressild) qui doit rejoindre en orbite une station spatiale afin d'opérer en urgence un cosmonaute en danger. C'est donc pour réaliser les scènes de ce sauvetage que l'équipe - en fait, le réalisateur et l'actrice - a décidé d'aller dans l'espace.

Le 5 octobre 2021, au cosmodrome de Baïkonour situé au Kazakhstan, voici donc les deux apprentis astronautes qui embarquent à bord d'une fusée Soyouz, le fer de lance de l'industrie spatiale russe. À leur côté, Anton Shkaplerov, pilote-instructeur et astronaute entraîné avec 3 vols à son actif. Il est là pour accompagner le réalisateur et l'actrice qui, bien que s'étant entraînés eux aussi, sont loin d'être aussi aguerris que lui.

L'équipage a mis 3h30 pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) où leur fusée s'est amarrée au niveau du segment russe de la station. Commence alors un séjour de 12 jours dans l'espace, durant lequel Klim Chipenko a fait office de réalisateur, de maquilleur et de caméraman, et les astronautes russes présents dans l'ISS, de figurants. Au terme de sa mission, la petite équipe aura ainsi réussi à tourner l'équivalent d'une quarantaine de minutes à l'écran.

Au-delà de l'exploit, il s'agit d'une victoire personnelle pour la Russie puisqu'elle vient de couper encore une fois l'herbe sous le pied des Américains, ses rivaux de toujours dans la conquête de l'espace. Premier satellite mis en orbite, premier animal dans l'espace, puis premier homme et première femme, la Russie continue ainsi de tenir la dragée haute aux États-Unis avec ce premier long-métrage littéralement spatial. Surtout que, pour la petite histoire, le pays a devancé Tom Cruise et la NASA qui avaient eux aussi prévu de faire la même chose !

Reste maintenant à attendre la sortie du film pour voir ce qu'il vaut. Rendez-vous est donc pris pour 2022.

Publié le 08 novembre 2021

A lire ailleurs