Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

La spiruline est-elle vraiment une grande source de protéines ?

Présentée comme un super aliment, la spiruline était déjà consommée du temps des Aztèques, il y a 3500 ans. Elle est connue pour ses nombreux bienfaits et, notamment, pour être une grande source de protéines. Une affirmation qui, sans être fausse, se doit absolument d'être relativisée.

Commençons par détruire un mythe qui a la vie dure : non, la spiruline n'est pas une algue. Il est vrai que la ressemblance porte à confusion, depuis son apparence à son milieu de vie, en passant par la photosynthèse qu'elle aussi est capable d'effectuer. Malgré tout cela, la spiruline est en réalité une bactérie, une cyanobactérie pour être plus précis. Par ailleurs, la poudre verte qu'est la spiruline alimentaire n'est en fait pas composée d'une seule et unique espèce de cyanobactérie, mais de plusieurs dont les principales sont l'Arthrospira maxima et l'Arthrospira platensis. Heureusement, cela n'enlève en rien ses particularités qui font qu'elle est très intéressante pour notre alimentation.

Un aliment riche en protéines

C'est vrai, la spiruline contient effectivement une large part de protéines. Pour 100 g de ce complément alimentaire, on peut ainsi compter entre 50 et 70 g de protéines, selon les conditions de culture et la maturité des cyanobactéries lors de la récolte. On s'accorde en général à dire que la spiruline contient 60 % de protéines, une concentration qui dépasse celle de la viande rouge (entre 20 et 30 %), du poisson ou encore du poulet (22 % chacun). Cette riche concentration est toutefois à mettre en perspective avec une donnée importante : la dose quotidienne maximum de spiruline que l'on peut ingérer.

En effet, en tout et pour tout, il est déconseillé de consommer plus de 5 g de spiruline par jour, l'équivalent d'une cuillère à café environ. Or, ces 5 g vont tout juste apporter 3 g de protéines à l'organisme. On est très loin des apports quotidiens conseillés qui sont de 90 g pour un homme adulte, ou encore 78 g pour un garçon de 12 ans. Au final, bien qu'elle soit régulièrement citée pour sa haute teneur en protéines et comme l'indique Nutri and Co, c'est surtout pour ses autres qualités nutritionnelles et ses bienfaits sur l'organisme que la spiruline représente un formidable complément alimentaire.

Ce qu'apporte la spiruline dans notre alimentation

Aliment quasi complet, la spiruline est une source très intéressante de nombreuses vitamines. Cela commence par la famille des vitamines B, dont elle contient 7 des 8 vitamines qui la composent : les vitamines B1, B2, B3, B4, B5, B6 et B12. Elle contient également de la vitamine A, de la vitamine E et de la vitamine K.

Pour ce qui est des nutriments, on y trouve notamment du cuivre, du fer, du phosphore, du magnésium ou encore du calcium. La spiruline est également une source d'oméga-6 ainsi que de nombreux autres minéraux et oligo-éléments qui seraient trop nombreux pour être cités ici. Un cocktail presque parfait qui fait de cette poudre verte un allié santé aux multiples bienfaits.

Les bienfaits de la spiruline sur l'organisme

Grâce à sa forte teneur en vitamines importantes et en nutriments, la spiruline est toute indiquée contre la fatigue, notamment la fatigue chronique. Elle apporte du tonus tant aux sportifs qu'aux personnes en convalescence, sans compter que ses qualités nutritionnelles en font un complément alimentaire idéal pour lutter contre la dénutrition et la malnutrition.

La spiruline aide également notre système immunitaire à se renforcer grâce notamment à sa concentration en bêta-carotènes. D'ailleurs, ces mêmes bêta-carotènes associés à d'autres composés qu'elle contient lui conféreraient également des propriétés anti-inflammatoires.

Enfin, des recherches sont en cours pour valider d'autres propriétés de la spiruline qu'on lui soupçonne. On pense par exemple qu'elle pourrait être antivirale et antibactérienne. Mieux, certains chercheurs étudient même sa capacité à prévenir certains cancers, voire à en bloquer l'évolution.

Publié le 29 juillet 2021

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question