Merci de désactiver votre bloqueur de pub

Notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Celle-ci nous permet de vous offrir un contenu de qualité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

Comment soulager des règles douloureuses ?

Les règles reviennent chaque mois et s'accompagnent bien souvent de douleurs dont les femmes se passeraient bien. Cela peut être tolérable, mais parfois, les maux de ventre qu'elles engendrent peuvent rendre le quotidien insupportable. Face à cela, il est bon de connaître certaines méthodes douces et naturelles, qui permettent de soulager des règles trop pénibles.

Les règles douloureuses, qu'on peut désigner par le terme de dysménorrhée, se traduisent par des crampes à l'estomac et des maux sévères dans le bas de l'abdomen. Entre 50 et 80 % des femmes fécondes doivent affronter ces douleurs régulièrement et 15 % d'entre elles ont si mal qu'elles doivent modifier leur quotidien durant leurs règles. Pour affronter cette période et soulager ces douleurs, voici 6 solutions efficaces, naturelles et simples à appliquer.

1. Réduire les douleurs avec les bienfaits des plantes

La phytothérapie - ou l'usage des plantes pour traiter certains maux – permet de soulager les douleurs de règles, de manière naturelle. C'est une alternative intéressante pour les femmes qui ne veulent pas avoir recours à des médicaments anti-douleurs, et qui souhaitent affronter la question suivante : en cas de règles douloureuses, que faire ?

Pour cela, il faut utiliser certaines plantes en particulier. Une tisane de camomille peut aider à contenir la douleur, le fenouil et la valériane (l'herbe à chats) permettent de réduire les spasmes douloureux, quand l'aneth et la sauge feront office d'anti-inflammatoires naturels à consommer en infusion. L'achillée millefeuille, de son côté, combine anti-douleur et vertus relaxantes.

Les plantes médicinales ont un pouvoir apaisant qui peut vous aider à mieux dormir, mais aussi à éviter les montées de stress et la nervosité qui peuvent surgir durant cette période. N'hésitez pas à demander des conseils à votre pharmacien, qui saura vous guider.

2. Prendre un bain chaud

Si vous avez de fortes crampes d'estomac durant vos règles, songez à réchauffer votre corps, pour détendre votre muscle utérin. Vous pouvez le faire en prenant un bon bain chaud, ou en utilisant une bouillotte, que vous placerez sur votre bas-ventre lorsque vous êtes assise ou allongée. C'est une technique de grand-mère qui fonctionne toujours aussi bien.

3. Penser à l'auto-massage

Vous pouvez vous faire un massage apaisant en plaçant vos mains sur votre bas-ventre pour le masser délicatement pendant 5 à 10 minutes, plusieurs fois par jour. Pour améliorer l'efficacité de cette technique, vous pouvez avoir recours à une huile de massage apaisante. Il s'agira alors de masser délicatement les zones qui vous font mal, d'un mouvement circulaire avec une légère pression.

Si votre partenaire est disponible, demandez-lui de le faire à votre place, car vous êtes en droit d'être chouchoutée durant ce moment pénible. Sachez que la zone située au-dessus de votre cheville est un point anti-douleur et qu'un petit massage régulier à cet endroit pourrait vous calmer.

4. Utiliser des huiles essentielles

Il est courant d'utiliser des huiles essentielles pour soulager des règles douloureuses, car leur champ d'application est assez vaste. Vous pourrez vous masser les tempes après avoir appliqué une ou deux gouttes sur votre peau, consommer ces huiles sous forme d'infusion, les placer dans votre bain, voire les utiliser comme huile de massage pour le ventre.



Parmi les huiles les plus efficaces, on citera l'huile essentielle d'estragon, qui joue le rôle d'antispasmodique et d'anti-inflammatoire ; l'huile de sauge sclarée, qui permet de prévenir les douleurs et de réduire les contractions de l'utérus pendant vos règles ; ou encore l'huile de bergamote, appréciée pour ses effets calmants. Il convient de bien choisir et de respecter les doses préconisées.

5. Faire des exercices de relaxation

Le stress peut accroître les douleurs, en créant des tensions musculaires et nerveuses qui vont rendre les règles encore plus douloureuses. Mais les règles elles-mêmes peuvent générer du stress, ce qui fait entrer dans un cercle vicieux. Essayez donc de pratiquer des activités anti-stress, pour faire retomber la pression. Le yoga, la méditation, le tai-chi sont autant de disciplines où la respiration combinée à de bons étirements vous aideront à vous relaxer, pour réduire vos douleurs.

6. Éviter l'alcool, le café ou le sel

L'alimentation joue un rôle prépondérant durant les règles, en permettant à la fois de reprendre un peu d'énergie et de diminuer les douleurs. Il y a des aliments à privilégier, comme les fruits et les légumes (verts), des céréales ou des lentilles et certains poissons, pour compenser les pertes en fer et faire le plein d'oméga-3, de potassium, de magnésium et de vitamines.

Il y a aussi des aliments à éviter : le sel et l'alcool, qui ont des propriétés diurétiques. Vous aurez le ventre gonflé en permanence et vous perdrez des minéraux essentiels, alors mieux vaut réduire fortement votre consommation de ces deux produits. Idem pour le café, le thé et les sodas qui rendent plus nerveux.

Pourquoi les règles peuvent-elles être si douloureuses ?

On peut parler de dysménorrhée (primaire ou secondaire) pour désigner les douleurs menstruelles du bas-ventre. Juste avant ou pendant les règles, elles se déclenchent et peuvent être plus ou moins marquées. Souvent, c'est chez les jeunes femmes que le corps réagit le plus violemment, avant qu'il ne se régule et que l'intensité des douleurs se réduisent peu à peu, avec le temps. Mais ce n'est pas toujours le cas et des femmes qui ont mal à chaque fin de cycle ou qui font face à de fortes douleurs après leurs 40 ans doivent consulter un médecin, car cela pourrait cacher une maladie (endométriose, polypes, infections, etc.).

Ces douleurs proviennent du fait que le corps fait un grand nettoyage à la fin du cycle menstruel. Durant cette période, il se prépare à la fécondation, en créant un cocon dans l'utérus pour accueillir un bébé, qu'on nomme l'endomètre. Mais s'il n'y a pas fécondation et que les règles se déclenchent, le corps va souhaiter expulser du sang et cet endomètre de l'utérus, ce qui provoque des contractions utérines. C'est la principale cause de douleur de règles et ces contractions peuvent impacter d'autres muscles, ce qui engendre des douleurs parfois plus généralisées chez la femme, en période de règles.

Publié le 09 juin 2022

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question