Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Si on ne se lavait pas, quelle partie du corps sentirait le plus mauvais ?

Chez l’Homme, l’odeur corporelle est en grande partie le résultat de la décomposition de la sueur par des bactéries : les composés qu’elle contient sont ingérés par ces êtres vivants unicellulaires qui vont alors expulser des molécules odorantes.

Nous possédons deux types de glandes qui sécrètent de la sueur (appelées “glandes sudoripares”), à savoir les glandes eccrines et les glandes apocrines. Ce sont ces dernières qui sécrètent la sueur préférée des bactéries produisant les odeurs les plus âcres. Cela signifie que les mauvaises odeurs proviennent surtout des endroits où il y a le plus de glandes apocrines, à savoir sous les aisselles, autour des mamelons et autour de l’anus.

Maintenant, en prenant en compte la double peine qu’il doit subir (sueur et évacuation des résidus malodorants de la digestion), on imagine sans mal que la partie du corps qui sentirait le plus mauvais si on ne se lavait jamais serait alors l’anus.

A noter que les glandes apocrines ne s’activent qu’à adolescence. Avant cet âge, seuls les glandes eccrines peuvent donc exsuder de la sueur et c’est cette fois-ci dans le cou qu’on en trouve le plus.

Publié le 01 novembre 2020

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question