Merci de désactiver votre bloqueur de pub

Notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Celle-ci nous permet de vous offrir un contenu de qualité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

Quels sont les avantages du portage salarial ?

Dans un monde du travail en mutation, le portage salarial émerge comme une solution pragmatique pour les professionnels cherchant à combiner indépendance et avantages du salariat. Découvrez les implications pratiques et stratégiques de choisir une voie professionnelle moins traditionnelle, mais de plus en plus populaire.

Initié il y a 35 ans, le portage salarial a connu une évolution sensible, particulièrement amplifiée depuis la crise du Covid. Ce modèle séduit aujourd'hui plus de 200 000 professionnels en France, attirés par la combinaison unique d'autonomie et de confort. Explorons les bénéfices de cette approche qui mêle l'indépendance de l'entrepreneuriat à la stabilité du salariat, parfaitement adaptée à un environnement professionnel en évolution.

Les intérêts du portage salarial dans le monde du travail

Ces employés portés par des sociétés de portage bénéficient de la liberté de gérer leurs missions à l'instar d'entrepreneurs. De plus, ils profitent d'atouts non négligeables, notamment tout le confort dont bénéficie un salarié. Pour mieux appréhender les implications financières de ce choix, des outils comme "Simuler mon salaire en portage salarial" sont disponibles. Ces ressources permettent de planifier efficacement l'avenir et de maximiser les avantages de cette flexibilité professionnelle, tels que :


  • une couverture sociale et une protection complète en cas de maladie ou d'accident du travail ;

  • une assurance chômage qui apporte une sécurité en cas de perte d'emploi ;

  • une pension de retraite basée sur le régime général pour une tranquillité d'esprit accrue ;

  • une mutuelle d'entreprise pour une couverture santé complète ;

  • la prime d'activité versée par l'état pour encourager les travailleurs ;

  • les congés payés pour un équilibre travail-vie personnelle ;

  • des crédits cumulés pour le Compte Professionnel de Formation ;

  • des frais professionnels déductibles qui permettent une gestion fiscale optimisée.

Ce modèle répond idéalement aux besoins des indépendants en quête de flexibilité, sans les lourdeurs administratives ou les incertitudes liées aux périodes creuses. Il offre un quotidien plus serein, permettant aux professionnels de se consacrer entièrement à leur expertise et leurs projets.



Le portage salarial et ses limites professionnelles

Ce modèle offre des avantages significatifs pour les indépendants, tels que la flexibilité, la sécurité et le confort d'une gestion centralisée. Toutefois, les sociétés de portage prélèvent entre 7 et 15 % sur les honoraires facturés.

De plus, environ 42 % du chiffre d'affaires est prélevé pour couvrir les cotisations sociales. C'est un pourcentage supérieur aux plus de 21 % habituellement requis pour un micro-entrepreneur. Cependant, les deux statuts ne sont pas comparables en termes de couverture de santé, de chômage et de retraite. Néanmoins, le salarié porté ne reçoit qu'environ 50 % du montant total facturé après tous les prélèvements.

Face à ce constat peu réjouissant, s'ajoutent encore d'autres contraintes spécifiques :


  • Restrictions sur les missions : certaines sociétés de portage limitent les types de fonctions ou de clients. Cela peut réduire les opportunités pour les professionnels avec des compétences spécialisées ou réglementées, tels que les médecins, notaires, avocats ou experts-comptables.

  • Secteurs professionnels exclus : les emplois de service à la personne et les activités de vente et d'achat de marchandises sont souvent évincés du portage salarial. C'est en raison de leur nature spécifique qui ne cadre pas avec les normes de ce statut.

  • Exigences de performance : un seuil minimal de facturation, souvent fixé à 5 000 euros par mois, est requis pour maintenir le rang de salarié porté. De plus, certaines qualifications telles qu'un diplôme de niveau Bac+2 ou trois ans d'expérience dans le métier peuvent être exigés.

  • Transparence des opérations : un compte rendu d'activité (CRA) doit être fourni mensuellement, permettant à la société de portage de suivre les missions.

Ce système, tout en offrant un cadre sécurisé et une portion substantielle de vos revenus, nécessite une évaluation attentive en raison de ses frais inhérents et de son formalisme spécifique. Le portage salarial séduit par sa flexibilité et son soutien continu, mais il comporte également des défis qui pourraient influencer votre décision. Choisissez judicieusement pour aligner cette option avec vos objectifs professionnels long terme.

Publié le 10 mai 2024

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question