Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Pourquoi la noix de coco est-elle si difficile à ouvrir ?

La noix de coco est le fruit du cocotier. C’est un fruit qui sert à faire de délicieuses recettes, comme le flan coco, et qui se compose d’une pulpe blanche et d’une cavité interne remplie généralement aux trois-quarts d’un liquide transparent et sucré appelé “eau de coco”. Avant de pouvoir se régaler de ces délices cependant, il faudra passer outre son enveloppe super coriace qui la rend difficile à ouvrir. Elle est composée de trois couches de protection qui, ensemble, sont très solides.



La première est une membrane externe lisse (épicarpe) dont la couleur va de vert à jaune orangée. Solidement accrochée sous l’épicarpe ensuite, se trouve une autre couche de protection composée de fibres dures et résistantes : la bourre, également appelée “mésocarpe fibreux”. Particulièrement épaisse, elle représente 35% de la noix de coco à elle seule.

Après la bourre enfin, on tombe sur le noyau (endocarpe ligneux), une enveloppe dure comme du bois de couleur marron à laquelle la bourre s’est également solidement attachée. Épaisse de moins d’un centimètre, elle n’en est pas moins robuste, surtout qu’elle est fermement collée à la pulpe via une mince pellicule appelée “tégument séminal”.

Dernier atout de la noix de coco pour gâcher la vie à quiconque voudrait s’en nourrir : sa forme sphérique difficilement préhensible qui, associée à sa résistance, donne vraiment envie de sortir le marteau. Heureusement qu’il y a une astuce : percer l’un de ses “yeux” (en fait, des orifices de germination) pour en récupérer l’eau avant de taper rapidement de manière répétée tout autour du noyau afin de le séparer de la pulpe. Mais évidemment pour cela, il faudra choisir une noix de coco déjà débarrassée de son épicarpe et de sa bourre.

Publié le 24 novembre 2020

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question