Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le paresseux

Espèce non menacée

Description physique

Le paresseux est un mammifère au pelage long et rêche, de couleur brune/grise ou beige, à tendance verdâtre. Il mesure entre 45 et 75 cm, pour un poids d'environ 4 kilos.
Ses bras et ses jambes sont terminées par trois doigts munis de grosses griffes (certaines espèces n'ont que deux doigts). Ses 9 vertèbres cervicales lui permettent de tourner la tête à 270 degrés. Sa tête est ronde, son nez retroussé et ses oreilles peu développées. Il possède également une queue très courte.

Son lieu de vie

Les paresseux vivent dans les forêts d'Amérique tropicale : on en trouve notamment au Costa Rica et au Panama, mais aussi en Guyane, en Argentine, au Brésil et en Bolivie.

Son alimentation

Le paresseux se nourrit essentiellement de feuilles qu'il trouve dans les arbres où il passe le plus clair de sa vie. Ses 18 dents lui permettent de les mastiquer sans problème. Il a une préférence pour les feuilles des arbres de type Cecropia. Parfois, il peut déguster quelques fruits ou des bourgeons.

Sa reproduction

Solitaire, le paresseux ne s'accouple que tous les deux ans. Après 6 mois de gestation, la femelle donne naissance à un petit paresseux, qu'elle élève seule. Ce dernier prendra son indépendance vers l'âge de 8 à 12 mois.

Son espérance de vie

Le paresseux vit entre 30 et 50 ans dans la nature (mais atteint rarement les 30 ans en captivité). Cet animal connaît trois principaux prédateurs : le jaguar, l'ocelot et l'aigle harpie. Mais une autre espèce le menace : l'Homme, qui en détruisant les forêts, sabote l'habitat du paresseux.

Le cri du paresseux

Pendant la saison des amours, la femelle paresseux pousse des cris stridents, équivalents à "aïe aïe". Les mâles, eux, sont réputés très silencieux. Toutefois, mâles et femelles peuvent émettre des sifflements aigus pour communiquer ou défendre leur territoire. Le jeune paresseux, notamment, est capable de faire entendre un sifflement très pur en guise d'appel au secours.

Signes particuliers

Le paresseux, dont la lenteur lui a donné son nom, passe son temps suspendu à l'envers dans les arbres. Il ne descend de sa branche qu'une fois par semaine pour faire ses besoins. Sa lenteur est une technique de camouflage : cela lui permet de ne pas se faire repérer par ses prédateurs. Contre toute attente, le paresseux est un très bon nageur.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement LA SALAMANDRE
Abonnement CHEVAL PRATIQUE
Abonnement SPECIAL CHATS
Abonnement SPECIAL CHIENS
Abonnement ANIMAUX BONHEUR
Abonnement 30 MILLIONS D'AMIS