Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le sapajou

Quasi menacé

Description physique

Le sapajou, parfois appelé sajou ou encore capucin, est un primate d’Amérique. Tête ronde, pelage bicolore, yeux doux et pétillants, ce singe mesure entre 30 et 50 centimètres, pesant jusqu’à 5 kilos. Cependant, et selon les espèces, la taille et le poids peuvent être plus importants. Sa longue queue est touffue. Sa tête est surmontée d’une crête de poils, telle une coupe « banane » à la brosse. Son pelage est long, soyeux, doux.

Son lieu de vie

Le sapajou vit essentiellement en Amérique centrale et en Amérique du sud. Il apprécie le milieu forestier, choisissant son habitat entre le niveau de la mer et 2.000 mètres d’altitude. Mangrove et humidité sont aussi ses régions de prédilection. Comme tous les singes, il vit en groupe, menant une activité diurne (le jour).

Son alimentation

Le sapajou est principalement frugivore, même s’il peut avoir tendance à être aussi omnivore. Il mange des baies, des fruits, des insectes, des larves, des noix, mais aussi des oiseaux, des grenouilles, des rats. C’est un animal vif, intelligent, agile qui attrape très aisément ses proies.

Sa reproduction

La gestation est de 5 à 6 mois, chaque portée donnant naissance à un seul petit sapajou. Les naissances ont généralement lieu en période de pluie, lorsque la nourriture du milieu naturel est très abondante. Le bébé sapajou pèse 200 à 400 grammes à sa naissance : à peine voit-il le jour, qu’il s’agrippe à sa mère et ne la lâchera qu’un mois plus tard.

Espérance de vie

Le sapajou vit environ 20 ans dans son milieu naturel, et jusqu’à 45 ans en captivité.

Cri du sapajou

Son langage est assez élaboré. On distingue différentes vocalises : le sifflement, le hurlement aigu, le chuintement et l’aboiement.

Signes particuliers

Malgré leur organisation sociale très développée, leurs capacités à s’orienter et à communiquer, ces singes ne parviennent pas à survivre aux difficultés croissantes qui menacent leur espèce. Car cet attachant petit singe est malheureusement victime de la chasse, du braconnage et de la déforestation.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement CHEVAL PRATIQUE
Abonnement SPECIAL CHIENS
Abonnement 30 MILLIONS D'AMIS
Abonnement LA SALAMANDRE
Abonnement SPECIAL CHATS
Abonnement VOS CHIENS MAGAZINE