Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le gnou

Espèce non menacée

Description physique

Le gnou est un bovidé ayant une silhouette disproportionnée et qui ressemble, à la fois, à un bœuf, une antilope et un cheval. On distingue deux espèces : le gnou bleu et le gnou noir. Le gnou noir est plus petit que le gnou bleu, qui a une robe plus claire et une queue noire (celle du gnou noir est blanche). Les deux espèces ont de grandes pattes fines, un corps maigre, des épaules relevées et une tête puissante.

Les gnous possèdent des cornes aplaties, fines et recourbées en forme de parenthèse (gnou bleu) ou recourbées vers le haut (gnou noir), qui peuvent mesurer jusqu’à 80 cm, et une queue mesurant de 65 à 110 cm. Le gnou adulte mesure de 1,50 m à 2,50 m pour un poids allant de 140 à 290 kg pour le mâle et de 110 à 230 kg pour la femelle. Sa hauteur au garrot varie de 100 à 145 cm. Le gnou est un mammifère ongulé.

Son lieu de vie

On le rencontre uniquement en Afrique. Le gnou bleu est le plus répandu au Botswana, en Afrique du Sud, au Kenya, au Malawi et en Tanzanie, tandis que le gnou noir est très présent en Afrique du Sud et au Swaziland.

Son alimentation

Les gnous sont des ruminants herbivores. Ils se nourrissent principalement d’herbe et de graminées. Pendant la saison sèche, ils peuvent se contenter du feuillage de broussailles et de peu de nourriture pourvu qu’ils aient suffisamment d’eau.

Sa reproduction

La période des accouplements varie de 1 à 3 semaines. Généralement, les gnous se battent entre eux, et ce sont les plus forts qui s’accouplent avec les femelles. Le mâle atteint sa maturité sexuelle à l’âge de 2 ans et la femelle à 18 mois. La plupart des naissances ont lieu le matin, en janvier-février, après une gestation de 8 mois. La femelle, nommée maroufle, donne naissance à un seul petit (appelé gaou) de couleur acajou, pesant 18 kg pour un mâle et 14 kg pour une femelle. Quelques minutes après sa naissance, le gaou est déjà capable de se tenir sur ses pattes et de courir. Il restera avec sa mère jusqu’au sevrage, qui se produit vers 9 mois.

Son espérance de vie

Dans la nature, le gnou a une espérance de vie de 18 ans environ. En captivité, il peut vivre jusqu’à 40 ans.

Le cri du gnou

Le gnou émet un cri qui ressemble parfois à un ronflement, à un grognement ou à un meuglement. Parfois, il peut également émettre des cris aigus. En fait, il doit son nom au cri que le taureau émet pendant le combat.

Signes particuliers

Le gnou est un animal puissant et très bruyant. Il est également très rapide : jusqu’à 80 km/h sur une courte distance. Mais malgré son apparence, le gnou n’est pas dangereux.

Il vit en troupeaux dont la taille, dépendant du lieu de vie, varie de quelques dizaines à plusieurs milliers d’individus répartis par groupes, composés d’un mâle dominant accompagné de son harem de plusieurs dizaines de femelles avec leurs petits.

Lors de la saison sèche, de mai à octobre, quand il y a un manque de nourriture, les gnous (surtout les gnous bleus) effectuent une grande migration spectaculaire parcourant parfois plus de 2 000 km en troupeaux composés de plusieurs centaines de milliers d’individus, en compagnie de gazelles et de zèbres.

Pour se défendre contre leurs prédateurs, les gnous adoptent un esprit de groupe : un gnou en danger est souvent secouru par un groupe de gnous qui charge le prédateur.

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement ANIMAUX BONHEUR
Abonnement VOS CHIENS MAGAZINE
Abonnement SPECIAL CHATS
Abonnement 30 MILLIONS D'AMIS
Abonnement CHEVAL PRATIQUE
Abonnement SPECIAL CHIENS