Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le blaireau

Espèce non menacée

Description physique

Ce petit mammifère se reconnaît par ses deux bandes blanches longitudinales qui traversent son visage, allant du museau au bas du cou. Le pelage du blaireau alterne les teintes de gris, de blanc et de noir. La femelle s’appelle « blairelle ». Elle est aussi grande que le mâle, mesurant jusqu'à 70 cm. Il pèse entre 12 et 15 kg, mais peut atteindre les 20 kg à la fin de l’automne, juste avant de commencer une vie ralentie qui durera tout l’hiver.

Son lieu de vie

Le blaireau est typique des pays européens. Il vit dans la forêt, où il construit son terrier.

Son alimentation

Animal essentiellement nocturne, le blaireau est omnivore, mangeant quelques œufs, des lapins, des insectes, des rongeurs, des tubercules, grenouilles, vipères, taupes et lombric (dont il est un grand consommateur). C’est un animal gourmand qui participe à l’élimination des animaux nuisibles à l’homme.

Sa reproduction

La reproduction des blaireaux a lieu entre janvier et mars ; la fixation de l’ovule et la gestation durent 1 an : c’est donc vers février de l’année suivante que naissent les bébés. Les bébés blaireaux sont appelés des « blaireautins ». Chaque portée peut offrir de 2 à 7 petits qui resteront dans leur terrier environ 2 mois. Le taux de mortalité des blaireautins est très élevé : environ 50%. A l'âge adulte, elle diminue à 30%.

Son espérance de vie

Dans son milieu naturel, le blaireau vit 14 ans ; en captivité, il vit jusqu'à 16 ans.

Son cri

Son répertoire vocal est très riche : grondement, jappement, geignement, couics, grésillement, gloussements, pépiements, roucoulement. Les nombreuses vocalises du blaireau s’expliquent par la complexité de son organisation sociale, qui demande des moyens de communication précis et efficaces. Chaque type de bruit, appelé langage, a une fonction bien déterminée qui fournit une information aux membres de la communauté.

Signes particuliers

Le blaireau creuse des tunnels et galeries sous la terre, véritables villes souterraines, causant des dégâts naturels qui affectent souvent l’homme. En creusant ses terriers, il peut déplacer plus de 40 tonnes de terre pour héberger tout un clan, correspondant à un large regroupement de familles.

2 commentaires

Dégâts sur la pelouse (par Michel, le 09/10/2018)

Peut-il retourner une pelouse ?Réponse de la rédaction : Le blaireau peut retourner un coin de pelouse pour rechercher des vers blancs dont il raffole. Son activité est surtout nocturne. N’oublions pas que, pour héberger sa famille, cet animal est capable de déplacer des tonnes de terre afin de creuser son terrier.

Mœurs et alimentation d'un blaireau (par Claude, le 23/09/2017)

Un blaireau peut-il prendre dans sa gueule un œuf de 52/40 ou de poule ? Réponse de la rédaction : À ma connaissance, le blaireau peut emporter un œuf de poule vers un coin calme pour le manger tranquillement.

Vous aussi, laissez votre avis !

Magazines sur les animaux

Abonnement SPECIAL CHATS
Abonnement CHEVAL PRATIQUE
Abonnement 30 MILLIONS D'AMIS
Abonnement SPECIAL CHIENS
Abonnement LA SALAMANDRE
Abonnement VOS CHIENS MAGAZINE