Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le termite

Espèce non menacée

Description physique

Le termite est un petit insecte blanchâtre avec un corps cylindrique ou parfois aplati, mesurant 5 à 8 mm de long et 1 mm de large. Il est d'ailleurs parfois surnommé "fourmi blanche". Il a une petite langue, une tête perpendiculaire à l’axe du corps avec une paire d’antennes moniliformes (comme un collier de perles). Son abdomen, rétréci à sa base, est relié au thorax.

Le termite adulte sexué a deux paires d’ailes de même taille et possède deux yeux en forme de haricot. Les termites ouvriers et soldats n’ont pas d’yeux et sont dépourvus d'ailes. Le termite soldat a des mandibules et une tête allongée en bouclier très solide. Le roi est minuscule tandis que la reine est énorme.

Son lieu de vie

La grande majorité des termites vivent à l’abri de la lumière, à proximité de sources d’eau et dans des environnements humides. On les rencontre dans de nombreuses régions du monde aussi bien tropicales (Afrique, Amérique centrale et Amérique du Sud) que tempérées (Afrique du Sud, Afrique du Nord, Amérique du Nord, Japon, dans le sud de l’Europe).

Son alimentation

Le termite se nourrit de feuilles, de bois et de débris végétaux. En revanche, ces insectes sont des proies recherchées par beaucoup d’animaux (chimpanzé, lézard, chauve-souris, oiseaux…).

Sa reproduction

La reproduction a lieu au début de la saison des pluies. Chez les termites, c’est uniquement le couple royal (le roi et la reine vivant au centre du nid) qui assure la reproduction. Le roi féconde régulièrement la reine qui peut pondre plusieurs millions d’œufs par an et dont l’abdomen peut atteindre 14 cm pour certaines espèces (il en existe plus de 2 000 espèces).

Des larves naissent et donneront, après plusieurs mues, des ouvriers, des soldats stériles, ainsi que des nymphes. Ces dernières pourront se reproduire à l’âge adulte et donner naissance à de nouvelles colonies (une fois qu’elles se seront envolées, une fois par an, hors du nid - à quelques dizaines de mètres seulement - et après avoir perdu leurs ailes, elles deviendront à leur tour rois et reines).

Son espérance de vie

Les termites ouvriers et soldats ont une espérance de vie de 4 ans, tandis que certaines reines de termites tropicaux peuvent vivre plus de 20 ans. On a constaté que, chez certaines espèces, les termites soldats âgés sont placés à l’avant de la termitière pour défendre le couvain.

Signes particuliers

Les termites, qui sont apparus à la surface du globe depuis plusieurs dizaines de millions d’années, ont peu évolué. Ils vivent en colonies, organisées en castes (soldats, ouvriers, reproducteurs), dans des termitières pouvant abriter des milliers, voire des millions d’individus. Les termites utilisent des phéromones sexuelles et de contact pour communiquer entre eux.

Dans les savanes tropicales, ces insectes jouent un rôle important dans l’équilibre écologique. Ils installent souvent leurs nids dans des arbres blessés, entre les racines ou même dans le sol. Cependant, les termites sont discrets et dangereux : ils peuvent provoquer d’importants dégâts dans les habitations et les charpentes, qu’ils peuvent détruire en quelques mois seulement. Ils attaquent les bâtiments par le sol ou le sous-sol. Ils sont très difficiles à déceler. Ils peuvent aussi s’attaquer à presque toutes les essences forestières (sauf quelques bois exotiques).

Statut de préservation

Pour la plupart des espèces de termites, le statut de conservation attribué par l’UICN est LC (préoccupation mineure). Cependant, il y a des espèces telles que Glyptotermes scotti et Procryptotermes fryeri qui sont classées « en danger critique d’extinction » (CR).

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement VOS CHIENS MAGAZINE
Abonnement 30 MILLIONS D'AMIS
Abonnement SPECIAL CHATS
Abonnement ANIMAUX BONHEUR
Abonnement SPECIAL CHIENS
Abonnement CHEVAL PRATIQUE