Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

L’anaconda

Espèce non menacée

Description physique

L’anaconda est un reptile à écailles de la famille des boas. Il en existe 4 espèces : l’anaconda jaune, qui est le plus petit, l’anaconda vert, qui est le plus commun, l’anaconda à taches sombres et l’anaconda de Bolivie.

C’est un serpent géant, fascinant et effrayant. En fait, c’est le plus gros et le plus lourd serpent au monde. Il a un corps massif, de diamètre variant de 25 à 40 cm, recouvert d’écailles de couleur vert clair à vert foncé ou jaune, avec 2 rangées de taches noires. Cependant, son ventre est plus clair. Sa tête est allongée, avec de petits yeux et des narines situées sur le dessus. Sa mâchoire puissante est désarticulée et sa langue est fourchue. Ses dents, acérées, sont recourbées vers l’arrière.

Il est caractérisé par sa taille qui peut atteindre un maximum de 9 mètres pour un poids de 240 kg (anaconda vert). La femelle est plus grosse et plus grande que le mâle.

Son lieu de vie

L’anaconda est un serpent semi-aquatique. On peut trouver l’anaconda vert dans les rivières tropicales de l’Équateur, du Pérou, de la Colombie, du Venezuela, du Brésil… L’anaconda de Bolivie vit dans les marécages des plaines de Bolivie. On trouve l’anaconda jaune dans les végétations denses d’Amérique du Sud. Quant à l’anaconda à taches sombres, on peut le retrouver en Guyane et au Brésil.

Son alimentation

L’anaconda adulte se nourrit de poissons, d’oiseaux, de gros rongeurs, mais aussi de chiens, chèvres, cerfs, tapirs, cochons sauvages…, qu’il guette généralement la nuit. Il peut également manger des reptiles (tortues, caïmans et même d’autres serpents). Les jeunes se nourrissent de souris, rats, grenouilles et poissons.

Sa reproduction

La femelle est ovovivipare : elle ne pond pas d’œufs, les œufs incubent et éclosent dans le ventre de la femelle. Les petits serpents ne sont pas protégés par une coquille, mais par une fine membrane.

La période de reproduction a lieu en général à la saison des pluies. La femelle envoie des phéromones pour attirer les mâles et l’accouplement a lieu sous l’eau. Après une période de gestation de 6 à 7 mois, la femelle donne naissance généralement à une portée de 20 à 50 petits serpenteaux mesurant de 60 à 90 cm, qui doivent se débrouiller seuls. Comme ils ont de nombreux prédateurs, ceux qui survivront seront peu nombreux.

Le serpenteau atteindra sa maturité sexuelle à l’âge d’un an.

Son espérance de vie

L’anaconda peut vivre de 30 à 80 ans.

Signes particuliers

L’anaconda est un serpent solitaire, non venimeux et constricteur. Il ne mâche pas ses proies, mais il les avale, la tête la première, après les avoir étouffées en enroulant son corps autour d’elles. Grâce à sa mâchoire désarticulée, il peut avaler de très grosses proies comme le capybara (le plus gros rongeur). Selon la taille de sa proie, il mettra de 4 jours à plusieurs semaines pour la digérer. Par la suite, il peut jeûner pendant plusieurs semaines, voire pendant 2 ans !

L’anaconda est un excellent nageur. Il peut rester sous l’eau plus de 15 minutes. Il se déplace difficilement sur la terre ferme. Si l’anaconda adulte chasse dans l’eau, le jeune anaconda préfère chasser dans les arbres.

En raison de sa grande taille, il n’a que peu de prédateurs : le jaguar, le caïman noir, d’autres anacondas. Les jeunes anacondas peuvent être la proie de rapaces, de piranhas ou de reptiles. Les piranhas peuvent s’attaquer à un anaconda blessé.

Malgré sa taille énorme et contrairement à ce qu’on raconte, l’anaconda n’attaque pas l’homme.

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !