Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Pourquoi les bureaux de tabac affichent une carotte en devanture ?

Quand on cherche un bureau de tabac, on lève les yeux et on essaie de repérer un losange rouge, la fameuse carotte des buralistes. Un réflexe séculaire qui remonte au tout début de l'histoire du tabac en France.

C'est en 1561 que le tabac est arrivé dans l'Hexagone. Il est alors utilisé à des fins médicinales et de ce fait, était vendu par les apothicaires. Ces derniers étaient les tous premiers pharmaciens et ont reçu le monopole de la vente de tabac en France (du moins, au tout début).

A cette époque, le tabac n'était pas vendu déjà roulé en cigarettes comme aujourd'hui, mais plutôt en feuilles compactes. C'était plus pratique compte tenu de la façon dont on le consommait alors : dilué dans de l'eau chaude, comme un sachet de thé, ou bien directement aspiré par le nez (une manière de faire que l'on appelle "priser du tabac"). Plus précisément encore, les feuilles étaient séchées puis assemblées à plusieurs avant d'être comprimées puis roulées bien serrées. L'assemblage était ensuite soigneusement ficelé pour finalement donner un losange ressemblant à une carotte. Comme pour parfaire la comparaison avec le légume, l'utilisation de la carotte de tabac se faisait aussi en en râpant les extrémités. On obtenait ainsi du tabac en poudre prêt à être consommé.

Assez tôt, quelques échoppes choisirent de mettre en enseigne la carotte de tabac pour signaler leur présence. Pour autant, ce choix ne faisait pas encore l'unanimité parmi les apothicaires et comme la vente de tabac était un métier nouveau, chacun y allait à sa manière. La carotte était ici en bois, ici en terre cuite, là en métal. Le losange était également décoré aux goûts du marchand qui y faisait dessiner ce qui le démarquait.

Environ un demi-siècle après la fin de l'exclusivité des apothicaires, le premier bureau de tabac français apparu en 1716. Il fut suivi par beaucoup d'autres et 100 ans plus tard, leur nombre atteignit 17 000 environ. En 1906, l’État français impose un nouveau modèle d'exploitation pour les débits de tabac et en profite pour uniformiser la profession. Désormais, les bureaux de tabac ont l'obligation d'afficher une enseigne sur leur devanture afin de signaler leur activité. Cette enseigne est la même pour tous et reprend tout simplement celle des premiers apothicaires vendeurs de tabac : la carotte. C'est ainsi qu'aujourd'hui encore, les tabacs affichent une carotte sur la façade de leurs magasins.

Publié le 08 janvier 2021

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question