Antipub détecté

Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Comment fonctionne le rachat de crédit ?

Des difficultés passagères pour honorer ses crédits peuvent vite mener à un cercle infernal dont il est difficile de sortir. Pour ne pas en arriver au fichage à la Banque de France et sortir la tête de l'eau, le regroupement de crédit est une solution efficace. Encore faut-il savoir exactement en quoi cela consiste et comment en faire la demande.

Vous avez du mal à payer vos crédits à la consommation ? N'attendez surtout pas d'en arriver à la rupture de paiement. Agissez avant. Sinon, ce sera la spirale infernale, pouvant aller jusqu'au fichage FICP, le fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers. Et à ce moment-là, il sera trop tard pour le rachat de crédit, qui ne vous sera plus accordé. Si votre situation financière se dégrade pour une raison ou une autre, il est possible de regrouper ses crédits en un seul, dans le but de renégocier les mensualités et les conditions. Nous allons voir comment cela fonctionne et quels avantages on en retire. C'est simple et cela peut éviter de perdre gros.

Principe du rachat de crédits conso

On parle de rachat de crédits à la consommation lorsque la part de ceux-ci s'élèvent à 40 % de la somme totale dont vous restez redevable. Les 60 % restants concernent les prêts immobiliers. Si la part de votre emprunt immobilier dépasse ce pourcentage, on parle d'un rachat de crédit immo. Un rachat de crédit consiste à demander à un organisme prêteur de payer l'intégralité de vos prêts à votre place. Celui-ci devient alors votre unique créancier. Ce sera votre nouvel interlocuteur et c'est à lui que vous réglerez ce qu'il vous reste à rembourser. Mais à de nouvelles conditions, que vous négocierez.

Il est très facile d'évaluer l'ensemble de ces critères, car avec certaines plateformes en ligne, il est possible de simuler un rachat de crédit conso de façon très simple. Généralement, la durée de l'emprunt peut être plus longue. Cet étalement a pour résultat un allègement des mensualités. Et par ailleurs, les taux sont souvent plus intéressants.

Les pièges du crédit à la consommation

Les crédits conso sont plutôt tentants, c'est d'ailleurs pour cela que tant de monde en contracte. Relativement faciles à obtenir, ils sont utilisés pour différents motifs. Achat de mobilier pour renouveler son salon, acquisition d'un véhicule (voiture, moto...), remplacement de gros appareils électroménagers ou même financement de vacances à l'étranger, il est assez courant de les cumuler parfois même sans s'en rendre compte. Si l'on y ajoute un crédit renouvelable, accordé avec nombre de cartes de crédit, on peut à un moment donné avoir surévalué sa capacité de remboursement. Ou simplement, s'être endetté suffisamment pour qu'un petit aléa vienne bouleverser un équilibre fragile : arrêt de travail, dépense médicale imprévue, panne de voiture coûteuse… et tout bascule alors. Impossible d'honorer un crédit, ou même la totalité.

Lorsqu'il devient difficile de rembourser ses dettes, les organismes de crédit sont prompts à facturer des frais de retard et engager des poursuites. Votre banquier ne vous épargnera pas non plus et les agios, parfois conséquents, tomberont rapidement. Et ces derniers n'auront pas de délai de paiement : ils seront automatiquement prélevés sur votre compte. Si vous laissez les choses empirer, vous aurez du mal à redresser votre situation financière avant longtemps. En effet, vous serez très vite inscrit au fameux FICP. Et, comme vous le savez, une fois cette inscription effective, il devient difficile, voire impossible, d'obtenir un nouveau crédit.



Le rachat de crédit conso est efficace, à condition de faire vite

Vous avez contracté plusieurs crédits à des taux élevés et éventuellement différents ? Vous avez plusieurs traites à payer qui se cumulent et pèsent lourd sur votre budget ? La solution à laquelle il faut immédiatement penser, c'est l'opération de rachat de crédit. Et cela, dès que vous constatez que vous ne parvenez plus à payer vos traites mensuelles !

Vous pouvez vous adresser à votre banquier, mais il existe d'autres solutions, telles que des organismes spécialisés ou des courtiers en ligne. La démarche est simple et la réponse généralement rapide. Le principe des courtiers est de travailler avec plusieurs organismes prêteurs, auxquels ils soumettront votre dossier. Dans un deuxième temps, ils vous transmettront les offres les plus intéressantes. Un organisme spécialisé dans le rachat de crédits, quant à lui, vous fera lui-même une proposition, bien souvent étendue et très personnalisée. Il pourra aussi vous proposer un accompagnement dans vos démarches.

Ce qu'offre un regroupement de crédits

Les possibilités offertes par le rachat de crédits sont assez étendues. L'organisme de crédit peut vous faire des propositions très différentes, correspondant parfaitement à votre situation. Ainsi, outre la possibilité de voir vos traites de crédit à la consommation allégées à la suite du rachat, le dossier de regroupement peut se révéler très complet. Globalement, voici tout ce qu'il est possible d'y intégrer :


  • le rachat de l'ensemble de vos crédits conso ;

  • le rachat de vos crédits renouvelables (revolving) ;

  • le rachat de votre crédit immobilier ;

  • l'octroi d'une somme supérieure à celle nécessaire au remboursement de votre dette, afin de disposer d'un fonds de trésorerie pour souffler un peu ;

  • l'octroi d'un nouveau crédit immobilier afin de vous permettre de réaliser un nouveau projet (utile si vous songez à changer de lieu de résidence pour trouver un nouvel emploi, par exemple) ;

  • le rachat d'une LOA (location avec option d'achat), dite aussi leasing ou crédit-bail (utilisée souvent pour un véhicule ou un gros appareil électroménager) ;

  • le rachat d'une LLD (location de longue durée) ;

  • l'octroi d'une somme supplémentaire pour pallier les imprévus.

Tout cela, en un seul crédit, ce qui induit donc des frais uniques, une mensualité unique et un taux fixe. Votre pourcentage d'endettement est réduit, ce qui vous permet d'assainir votre situation financière. Pour rappel, votre taux d'endettement ne doit pas dépasser 35 % de l'ensemble de vos revenus.



Comment préparer un rachat de crédit conso ?

Afin d'accélérer l'étude de votre dossier, certains gestes d'anticipation sont indispensables. Ainsi, vous devrez préparer vos relevés de compte bancaire et les échéanciers de chacun des crédits contractés notamment. Et bien sûr, comme pour tout crédit "classique", il faudra prévoir des justificatifs d'identité, de revenus et de situation professionnelle. Ainsi que d'autres indications comme votre condition de locataire ou de propriétaire, qui aura une incidence sur la somme et la durée de votre nouvel emprunt.

En préparant bien en avance l'ensemble de ces pièces, vous gagnerez du temps. Il peut bien sûr vous être demandé des documents complémentaires qu'il vous faudra réunir. Ce sera selon votre situation particulière et votre demande.

La suite des opérations en cas d'accord

Une fois votre demande complétée honnêtement et très précisément, l'organisme auquel vous vous adressez, quel qu'il soit, examinera attentivement votre demande et évaluera vos besoins. Un accord de principe vous sera envoyé assez rapidement, si votre dossier est recevable. Puis, l'accord définitif suivra une fois votre demande acceptée par l'organisme prêteur lui-même. Un conseiller pourra éventuellement prendre contact avec vous pour étudier plusieurs solutions. Votre financement accordé et formalisé, la machine pourra se mettre en route et vous bénéficierez alors d'un nouveau départ. Vous repartirez enfin du bon pied, avec en prime, éventuellement, de nouveaux projets à mettre en place.

Publié le 15 décembre 2021

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question