Antipub détecté

Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Comment calcule-t-on son IMC ?

L’IMC, pour “indice de masse corporelle”, est un paramètre qui permet d’estimer la corpulence d’une personne, autrement dit, de savoir si elle a un poids normal ou non par rapport à sa taille. Ainsi, l’IMC se calcule en divisant la masse corporelle (le poids, exprimé en kilogramme) avec la stature (la taille, exprimée en mètre) au carré. En posant P = masse corporelle et T = stature, on a la formule suivante : IMC = P/T². L’unité de l’IMC est alors le kg/m².

Pour que ce soit plus clair, prenons un exemple concret. Une personne pèse 75 kg et mesure 1,82 mètre. Son IMC se calcule alors ainsi : IMC = 75/(1,82)², soit 75/3,3124, soit 22,64 kg/m².

Il est communément admis par la communauté scientifique qu’un IMC supérieur à 18,5 et inférieur à 25 signifie que la personne a un poids normal (et a donc une corpulence normale aussi). Pour le reste, voici comment interpréter le résultat :


  • IMC inférieur à 16,5 : anorexie (ou dénutrition) ;

  • IMC compris entre 16,5 et 18,5 : maigreur ;

  • IMC compris entre 25 et 30 : surpoids ;

  • IMC compris entre 30 et 35 : obésité modérée ;

  • IMC compris entre 35 et 40 : obésité sévère ;

  • IMC supérieur à 40 : obésité massive (également appelée “obésité morbide”) ;

L’indice de masse corporelle a été créé au 19e siècle par le mathématicien et statisticien Lambert Adolphe Jacques Quetelet, d’où son autre appellation : l’indice Quetelet.

Publié le 19 décembre 2021

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question