Antipub détecté

Notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

Combien coûte l'entretien d'un poney ?

Il n’est pas simple d’établir les frais d’entretien d’un poney, car ces derniers peuvent varier du tout au tout selon de nombreux paramètres comme son âge, sa taille, sa race, etc. Cela commence par l’entretien du pré, obligatoire pour que le poney puisse gambader. Ici, ce coût variera énormément selon que l’on embauche du personnel pour faire cet entretien ou qu’on le fasse soi-même. Dans tous les cas, il faudra prévoir de semer de l’herbe aux endroits piétinés, nettoyer régulièrement le pré (crottins, branches d’arbres, etc.), tailler les haies et autres végétaux, et enfin repérer et éliminer les possibles plantes toxiques ainsi que les parties marécageuses.

Bref, beaucoup de travail que l’on peut éviter avec les solutions qui suivent : louer le pré ou mettre l’animal en pension. Si l’on n’a pas de pré, ce seront également les seules solutions possibles.

Le poney aura aussi besoin d’un endroit pour se mettre à l’abri des intempéries, pour se reposer et, bien sûr, pour dormir. Si son propriétaire possède un box, cela ne pose pas de problème, sinon il y a toujours la solution de la pension.

Les autres frais d’entretien courants sont :


  • la nourriture (surtout en hiver où l’herbe se fait rare dans les prés) et l’eau ;

  • les frais de ferrage ou d’entretien des sabots (parage) si le poney n’a pas de fer. Des opérations à répéter tous les mois ou tous les deux mois ;

  • les frais médicaux : vaccins, vermifuge, visites annuelles chez le vétérinaire et le dentiste ;

  • les assurances : pour l’animal, mais aussi pour son cavalier ;

  • les petits matériels pour le pansage, les soins, mais aussi pour le repos (couverture, chemise imperméable, etc.) et l’entretien de la box du poney.

Au bout du compte, le coût d’entretien total d’un poney commence à 2 000 euros par an environ et peut monter jusqu’à 5 000 euros, voire plus en fonction des prix pratiqués dans votre région pour les services.

À ces frais courants peuvent s’ajouter des coûts exceptionnels si l’animal tombe malade ou se blesse. Le coût total peut alors passer du simple au double. Finalement, ce n'est pas assez loin du coût d'entretien d'un cheval.

Publié le 11 avril 2022

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question