Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Fiche métier : Vétérinaire

En quoi cela consiste ?

Le vétérinaire soigne les animaux. C'est le "docteur" des bêtes. En ville, il s'occupe surtout des animaux de compagnie : chiens, chats, oiseaux, rongeurs... A la campagne, il soigne les animaux des fermes : vaches, chevaux, cochons, poules...


Diplômes requis

Le diplôme de vétérinaire s'obtient après 4 ou 5 ans d'études dans des écoles qui recrutent sur concours, après une classe prépa véto ou, parfois, après un diplôme universitaire.


Domaines ou qualités à travailler

La biologie, les maths, la physique-chimie, le français.

Rencontre avec...

Jean-François Bardet et Antoine Bouvresse,
chirurgien-vétérinaire et docteur-vétérinaire

Comment vous est venue l'envie de faire ce métier ?
J-F. Bardet : Vers 14 ans, j'hésitais entre devenir médecin, architecte et vétérinaire. L'environnement que je connaissais me poussait vers ces métiers assez prestigieux, qui m'impressionnaient. C'était un peu comme un rêve. Mais j'avais une attirance toute particulière pour les animaux.
A. Bouvresse : J'avais une passion pour les animaux, ainsi que pour les matières scientifiques et médicales.

Quel a été votre parcours pour y arriver ?
J-F.B. : Après le lycée, j'ai fait 2 ans dans une école de prépa avant d'intégrer une école de vétérinaire. Ensuite, je suis parti 6 ans aux États-Unis pour me spécialiser en chirurgie. Puis j'ai été enseignant pendant 3 ans avant de partir « en clientèle », c'est à dire que j'ai créé une clinique avec d'autres spécialistes.
A.B. : Après un bac Scientifique, une classe de prépa véto, le concours d'admission aux écoles vétérinaire. Puis 5 ans d'étude en école vétérinaire (ENVA).

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre profession ?
J-F.B. : Ayant une passion pour la chirurgie, je peux l'assouvir avec ce métier. Et j'aime être mon propre patron, être autonome.
A.B. : J'aime le contact avec la clientèle, mais aussi la pratique de multiples discipline médicales (médecine, chirurgie, échographie, dermatologie, cardiologie, comportement...).

A l'inverse, quels sont ses inconvénients ?
J-F.B. : C'est un métier très prenant. Il faut travailler beaucoup d'heures chaque jour pour bien gagner sa vie. Car le métier est de moins en moins bien payé, nous sommes très taxés.
A.B. : Certaines limites financières empêchent parfois de soigner au mieux un animal. De plus, les horaires sont très lourds et il y a des astreintes de nuit.

Y a-t-il encore des débouchés dans ce secteur d'activité ?
J-F.B. : Oui, mais je trouve qu'on demande de grandes compétences en maths et en physique, alors que ça ne correspond pas au profil du vétérinaire, qui doit avoir aussi des qualités sociales. Du coup, les études sont très dures pour une récompense qui n'est pas forcément à la hauteur. Il faut vraiment être passionné.
A.B. : Il y a davantage de débouchés en milieu rural.

Découvrez d'autres métiers :

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines études et emplois

Abonnement ENTREPRENDRE
Abonnement COURRIER CADRES
Abonnement L'ÉTUDIANT
Abonnement METIERS DE LA PETITE ENFANCE
Abonnement CAHIERS DE LA PUERICULTRICE