Merci de désactiver votre bloqueur de pub

Notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Celle-ci nous permet de vous offrir un contenu de qualité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

Le cobra

Espèce non menacée

Description physique

Le cobra est un serpent très venimeux derrière lequel se cachent en fait plusieurs espèces appartenant généralement à la famille Elapidae. Y sont alors surtout qualifiés de "cobras" ceux du genre Naja, même si d'autres genres peuvent aussi y être assimilés. C'est le cas par exemple du cobra royal, le plus long serpent venimeux du monde qui peut mesurer jusqu'à 5,60 mètres (le plus petit des cobras ne mesure qu'un mètre de long à l'âge adulte). Le cobra royal appartient au genre Ophiophagus et son nom scientifique est Ophiophagus hannah.

Lorsqu'il est provoqué ou lorsqu'il s'apprête à frapper, le cobra a la particularité de pouvoir écarter ses côtes et ainsi gonfler ce qui s'apparente pour nous à son cou. Ainsi dilaté, il apparaît alors comme coiffé d'un capuchon et cela le rend plus imposant.

Les couleurs des écailles des cobras varient selon les espèces et surtout de leur environnement. Pour se camoufler, chaque espèce s'est en effet adaptée au décor dans lequel elle évolue : vert et brun pour les cobras vivant en forêt ; rouge, jaune et brun pour ceux habitant la savane. Cela étant, certains cobras sont également noirs, d'autres sont tout simplement rouges ou encore arborent toute une nuance de brun et de rouille. Le cobra indien, sans doute le cobra le plus connu de tous, possède, lui, une marque rappelant une paire de lunettes à l'arrière de son capuchon. Cela lui a valu le surnom de "cobra à lunettes" ou encore de "serpent à lunettes".

Son lieu de vie

Les cobras ont colonisé tous les continents, sauf le continent européen. On en trouve ainsi tant en Afrique qu'en Asie, sur le sous-continent Indien, au Moyen-Orient, sur le sous-continent sud-américain et en Australie.

On rencontre des cobras tant dans les plus épaisses forêts que dans les plus hautes montagnes, jusqu'à 2 000 mètres d'altitude. Ils ont aussi colonisé les savanes et les brousses et, explorateurs dans l'âme, il n'est pas rare qu'ils s'aventurent dans les champs, les plantations, mais aussi les jardins et les maisons. Il existe même des cobras aquatiques qui vivent dans l'eau douce (cobra d'eau) ainsi que dans la mer (cobra de mer).

Son alimentation

Comme tous les serpents, le cobra est un animal carnivore. En revanche, si certains ne sont pas difficiles et mangent de tout (crapauds, rongeurs, oiseaux ou encore lézards et poissons), d'autres ne se nourrissent que de serpents. On dit qu'ils sont ophiophages. C'est le cas du cobra royal qui s'attaque même au python, 2 fois plus long que lui, sans compter ceux de sa propre espèce.

Sa reproduction

Les mœurs des cobras dépendent de leur espèce. Chez le cobra royal par exemple, le mâle et la femelle restent ensemble sur toute la durée des saisons des amours. Ailleurs, on est moins regardant et une femelle peut s'accoupler avec plusieurs mâles.

Là aussi selon les espèces, la femelle cobra pond entre une dizaine et une soixantaine d'œufs, entre 1 et 2 mois après l'accouplement. Elle les couve ensuite jusqu'à leur éclosion, une couvaison qui peut durer entre 2 et 3 mois. Dès la sortie de leur coquille, les serpenteaux sont totalement formés et indépendants.

Son espérance de vie

Un cobra peut vivre entre une dizaine et une vingtaine d'années selon son espèce.

Le cri du cobra

Comme tous les serpents, le cobra siffle, surtout quand il est agité.

Signes particuliers

Le venin du cobra est très venimeux, mais heureusement, celui-ci ne mord qu'en ultime recours. Il peut même arriver qu'il morde sans rien injecter (on parle alors de morsure sèche).

Le cobra est un animal craintif qui cherchera toujours la fuite plutôt que la confrontation. Apercevoir un cobra, même à un mètre de soi, est ainsi plus angoissant que dangereux. Les morsures ne surviennent généralement que si l'animal est acculé ou qu'il a été surpris. Les femelles protégeant leurs œufs ont également tendance à mordre plus facilement.

Certaines espèces de cobras peuvent projeter leur venin sur une distance de 3 mètres, et ce, avec une précision étonnante. Ils visent toujours les yeux afin d'aveugler leur adversaire. Les petits cobras, même à peine éclos, sont aussi dangereux que les adultes.

Statut de préservation

Plusieurs cobras sont considérés comme "vulnérables" par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). C'est le cas du cobra royal par exemple, du cobra chinois ou encore du cobra égyptien. Pris dans leur majorité cependant, les cobras ne sont pas spécialement menacés ("Préoccupation mineure").

A lire ailleurs