Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

La guêpe

Espèce non menacée

Description physique

La guêpe est un insecte volant de l'ordre des Hyménoptères. Le terme "guêpe" désigne en réalité plus de 100.000 espèces. Les plus répandues en Europe sont la Guêpe commune et la Guêpe germanique.

Les guêpes ont généralement un abdomen jaune et noir qui se resserre au milieu pour leur donner une "taille de guêpe". Chez les femelles, à son bout, un aiguillon est relié à une glande à venin : c'est le dard. Les guêpes possèdent également deux paires d'ailes membraneuses presque translucides, six pattes et des antennes sur la tête.

Son lieu de vie

Les guêpes sont répandues partout dans le monde et elles vivent dans différents milieux (excepté les régions polaires). Mais leur mode de vie se sépare toutefois en deux catégories : les guêpes solitaires et les guêpes sociales.

Comme leur nom l'indique, les guêpes sociales vivent en colonies, autour d'un nid pouvant contenir des milliers d'individus. Comme chez les fourmis, la vie des guêpes s'organise autour d'une reine et de ses ouvrières.

Les guêpes solitaires, elles, vivent et travaillent seules, en général sans même se construire de nid.

Son alimentation

Les guêpes sont dotées d'un appareil buccal de type broyeur-lécheur. Adultes, elles se nourrissent de liquides sucrés : nectar des fleurs, miel, jus des fruits mûrs, sève des plantes. Mais elles chassent également d'autres insectes, tels que les mouches, chenilles ou encore araignées, qu'elles apportent à leurs larves carnivores.

Chez les guêpes sociales, la larve sustentée régurgite un liquide sucré dont les adultes se nourrissent. Le cycle alimentaire se déroule donc ainsi : la guêpe sociale adulte chasse d'autres insectes, mastique certaines parties du corps de sa proie et les sert à sa larve qui, une fois nourrie, produit un liquide sucré qui satisfait l'appétit des guêpes adultes.

En ce qui concerne les guêpes solitaires, les adultes s'y prennent différemment : les femelles pondent un œuf dans le corps d'une proie qu'elles ont paralysé pour que la larve puisse s'en nourrir à sa naissance.

Sa reproduction

Au printemps, la femelle des espèces de guêpes sociales, seule, se met à fonder sa nouvelle colonie. Elle crée un nid rapidement, y dépose quelques œufs et élève les larves qui en résultent. Après nymphose, ces dernières deviennent des guêpes ouvrières stériles, dont le travail est de continuer à construire le nid et nourrir les nouvelles larves.

La femelle originelle, ou "reine", se concentre alors uniquement sur la ponte. Elle a en elle du sperme, stocké depuis une fécondation datant de l'année précédente, qu'elle a gardé tout l'hiver en l'attente du printemps. Elle l'utilise au fur et à mesure pour produire des œufs, dont elle contrôle le sexe : si elle pond un œuf sans le fertiliser, elle obtiendra un mâle. Si elle le fertilise, et ajoute donc un second chromosome, une larve femelle va naître.

Au début, les guêpes naissantes sont stériles et n'agissent qu'en tant qu'ouvrières. À la fin de l'été, les œufs commencent à donner des mâles et des femelles fertiles qui seront fécondées. Ces dernières, à leur tour, attendront le printemps prochain pour fonder une nouvelle société. Quant à la colonie présente, elle disparaît avec tous ces habitants aux premiers froids : seules les femelles fécondées survivent et hivernent dans un abri naturel.

Chez les guêpes solitaires, il n'y a pas de système de colonie. Chaque guêpe femelle est féconde et ouvrière à la fois. Les mâles, quant à eux, servent uniquement à s'accoupler et meurent après avoir rempli leur mission.

Son espérance de vie

La guêpe sociale femelle fécondée (la reine) ne dépasse pas 1 an d'âge. Ses ouvrières stériles, elles, vivent en moyenne 22 jours, deux fois moins que les mâles, qui parviennent à vivre 6 semaines.

Chez les guêpes solitaires, les femelles survivent 3 à 6 semaines, tandis que la vie des mâles ne dépasse pas les 3 semaines, puisqu'ils meurent après l'accouplement.

Le bruit de la guêpe

La guêpe bourdonne.

Signes particuliers

Les guêpes peuvent piquer l'humain et lui injecter du venin. Elles le font généralement pour se défendre ou protéger leur nid, si elles se sentent en danger. Contrairement aux abeilles, elles ne meurent pas après la piqûre, puisqu'elles sont capables d'utiliser plusieurs fois de suite leur aiguillon venimeux.

Statut de préservation

Les guêpes ne sont pas en danger d'extinction.

A lire ailleurs