Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

La NASA fait décoller un hélicoptère sur Mars

Après avoir fait atterrir son rover sur la planète Mars, la NASA a réussi à faire s'envoler un hélicoptère dans son atmosphère. Un exploit technique et une première dans toute l'histoire de l'humanité.

Lancé le 30 juillet 2020 à bord de la sonde "Mars 2020" de la NASA, le rover Persévérance a atterri sur la planète rouge le 18 février 2021. Un voyage de 472 millions de kilomètres pour atteindre la quatrième planète de notre système solaire.

A bord de Persévérance, on trouve plusieurs instruments de mesure de pointe, mais aussi un petit hélicoptère de moins de 2 kg baptisé Ingenuity. C'est cet hélicoptère que la NASA a réussi à faire décoller le 19 avril 2021, signant là le tout premier vol contrôlé d'un appareil volant sur une autre planète. Dit comme cela, ça a l'air simple, et pourtant, d'immenses défis techniques ont dû être relevés pour y arriver.

Déjà, si sur notre planète, l'épaisseur de notre air rend l'opération relativement facile, sur Mars, c'est une autre paire de manches. L'air y est en effet 100 fois moins dense, ce qui donne peu d'appui aux pales d'un hélicoptère standard. Pour y remédier, la NASA a donc développé des pales non seulement plus légères, mais aussi proportionnellement plus longues : elles font 1,20 mètre de long alors que la carlingue de l'appareil est à peine plus grande qu'un paquet de mouchoirs. Un puissant rotor leur permet ensuite de tourner 2 400 fois par minute, soit presque 5 fois plus vite que les pales d'un hélicoptère standard.

Ensuite, à cause de la grande distance entre la Terre et Mars, il n'était évidemment pas possible de piloter Ingenuity en temps réel. Toutes les procédures d'envol et d'atterrissage ont ainsi été gérées par le système embarqué de l'hélicoptère. D'ailleurs, parce que les satellites réceptionnant le signal étaient encore de l'autre côté de la Terre lors du vol, les scientifiques de la NASA ne surent qu'il a été un succès que 3 heures après qu'Ingenuity se soit posé.

Pour ce premier vol, Ingenuity s'est envolé à environ 3 mètres au-dessus de la surface de Mars, puis est resté stationnaire 30 secondes dans cet air extraterrestre avant de revenir se poser. En tout, la totalité du vol n'a duré que 39 secondes, mais 39 secondes tout de même historiques qui récompensent de longues années de préparation. Trois jours plus tard, l'hélicoptère réussit un second vol qui l'a, cette fois-ci, emmené à 5 mètres de haut pour un vol qui a duré 50 secondes.

Publié le 19 mai 2021

A lire ailleurs