Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Les urodèles

Espèce non menacée

Description physique

Les Urodèles forment un ordre d’animaux vertébrés de la classe des amphibiens. Ils se distinguent des amphibiens de l’ordre des anoures, tels que les grenouilles et les crapauds, par le fait qu’ils gardent leur queue au stade adulte. Avec leur mince corps allongé muni de quatre courtes pattes sans griffes, ils ont l’apparence de lézards. Cependant, contrairement à ces derniers, ils sont dépourvus d’écailles. Ils se déplacent le plus souvent en marchant, parfois en courant, et ce sont aussi de bons nageurs.
Les urodèles les plus connus sont les salamandres et les tritons.

Son lieu de vie

Les urodèles vivent dans les milieux humides et frais comme les marécages, les sous-bois, les lacs, les étangs, les marais, les ruisseaux... On les retrouve aussi dans les grottes, les cavernes et sous les pierres qu’ils utilisent comme abris ou habitat. En fonction des espèces, les urodèles ont un mode de vie exclusivement aquatique, ou exclusivement terrestre (à l’âge adulte), ou encore terrestre et aquatique à tour de rôle. A l’exception des régions arctiques, ils sont repartis partout sur le globe.

Son alimentation

Les urodèles ont un régime alimentaire carnivore car ils se nourrissent de larves, de vers d'insectes, de moustiques, de petits invertébrés ...

Sa reproduction

La reproduction chez les urodèles est sexuée. Selon le mode de reproduction on distingue :
- Les espèces vivipares comme la salamandre noire qui donnent naissance à des petits complètements formés. Cependant, le nombre d’individus obtenus est réduit. Chez la salamandre noire, la durée de la gestation varie de 2 à 4 ans, avec seulement deux petits formés.
- Les espèces ovipares comme les tritons, qui pondent les œufs dans l’eau. Les larves issues de l’éclosion des œufs passent au stade adulte à travers la métamorphose. Chez les tritons, l’éclosion des œufs a lieu 1 à 3 semaines après la ponte. Les larves obtenues se transforment en adultes au bout de 3 mois.
- Les espèces ovovivipares comme la salamandre tachetée, dont la femelle retient les œufs en son sein. Les larves qui naissent après un certains temps sont dans un stade de métamorphose avancée.

Son espérance de vie

L’espérance de vie des urodèles varie d’une espèce à l’autre. En effet si la longévité de certaines salamandres est de 20 à 25 ans, celle des tritons varie de 6 à 10 ans, voire 20 ans chez le triton alpestre.

Le cri des urodèles

Contrairement aux amphibiens anoures qui émettent de véritables cris ou coassements, les amphibiens urodèles n’émettent presque pas de cri car ils n’ont pas de larynx (organe qui permet de faire entendre le son). Cependant, lorsque les urodèles se sentent inquiétés, certains peuvent émettre un couinement faible ou un glapissement à peine audible. D’autres encore peuvent pousser de petits cris.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement SPECIAL CHIENS
Abonnement VOS CHIENS MAGAZINE
Abonnement 30 MILLIONS D'AMIS
Abonnement CHEVAL PRATIQUE
Abonnement ANIMAUX BONHEUR
Abonnement LA SALAMANDRE