Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le triton alpestre

Espèce non menacée

Description physique

Le triton est un amphibien de la famille des Salamandridae. Il passe beaucoup de temps sur terre mais il est très à l’aise en milieu aquatique, lorsque vient la période de reproduction notamment. Le triton alpestre est l’espèce la plus populaire et la plus colorée parmi les tritons. Il mesure 7 cm à 11 cm de long et le mâle est plus petit que la femelle.

Le corps présente une coloration bleuâtre, brune ou verdâtre sur la partie supérieure tandis que la gorge et le ventre sont oranges. Au cours de la phase de reproduction, le mâle se distingue par une coloration vive sur les côtés et l’apparition d’une crête dorsale blanche et noire, alors que la femelle conserve sa couleur. Les deux pattes postérieures sont munies de cinq doigts, tandis que les pattes postérieures en comptent quatre.

Son lieu de vie

Le triton alpestre fréquente les points d'eau calmes et peu profonds tels que les mares, étangs et ruisseaux. Sur un plan terrestre, il fréquente les plaines et tous les reliefs jusqu'à 3 000 mètres d'altitude. On le trouve dans une grande partie de l’Europe centrale et dans les régions les plus au sud de l’Europe.

Son alimentation

Le triton alpestre détecte ses proies à la vue et à l’odorat. Son régime est très varié. Il se nourrit de vers, cloportes, petites limaces, mille-pattes, scarabées, mouches, chenilles, mais aussi de têtards d'amphibiens.

Sa reproduction

Après la parade nuptiale, qui est plus brève que chez d’autres tritons, le mâle dépose un sac contenant des spermatophores, au fond de l’eau. Lorsque la femelle qui a été séduite et attirée nage au-dessus du spermatophore, son cloaque s’ouvre et celui-ci est capté et conservé dans une poche interne spéciale. Notons cependant qu’une femelle peut réunir plusieurs spermatophores provenant d’un ou de plusieurs mâles, en quelques jours ou avec quelques semaines d’intervalle. Elle va alors pondre à deux reprises.

Une semaine après le premier accouplement, la ponte débute. Les œufs sont déposés et enroulés un par un dans des feuilles de plantes immergées qu’elle replie afin de les garder à l’abri des prédateurs. Les tritons restent ainsi jusqu’en été dans les plans d’eau de reproduction, où ils s’alimentent, grandissent et ne sortent que lorsqu’ils ont l’apparence adulte.

Son espérance de vie

Le triton alpestre peut vivre 20 ans.

Le cri du triton alpestre

Cet animal est plutôt silencieux, on le lui connaît pas de cri particulier.

Signes particuliers

Le triton respire de plusieurs façons, en fonction de son stade de croissance et de son milieu de vie. A l’état de larve, il respire par les branchies. Une fois qu’il commence sa vie terrestre, il respire par sa peau et par ses poumons.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement LA SALAMANDRE
Abonnement SPECIAL CHIENS
Abonnement VOS CHIENS MAGAZINE
Abonnement SPECIAL CHATS
Abonnement CHEVAL PRATIQUE
Abonnement 30 MILLIONS D'AMIS