Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

La salamandre

Espèce non menacée

Description physique

Très souvent confondue avec un lézard, la salamandre n’est pas un reptile mais un amphibien (comme la grenouille). Mais elle se distingue de celle-ci par sa queue et la présence de dents sur ses deux mâchoires. Sa peau sans écailles lui permet de maintenir l’humidité corporelle qui lui est nécessaire, mais joue également le rôle d’appareil respiratoire, parce qu’elle possède des poumons de petites tailles qui n'ont pas une grande surface de diffusion.

Certaines espèces telles que la salamandre jaune possèdent de chaque côté de la tête de grosses glandes parotoïdes bien visibles. Ses yeux frappants lui permettent de jouir d’une excellente vue dans la nuit. Son museau est arrondi. Les doigts de ses orteils sont non palmés et dépourvus de griffes. Ses pattes sont imposantes et assez courtes.

La salamandre mesure de 3 à 20 cm de long selon les espèces.

Son lieu de vie

La salamandre vit dans les forêts humides, les zones boisées aux environs des mares, les ruisseaux, et les fossés inondés. Elle est répandue en Amérique, au Nord de l’Afrique, dans certains pays d’Asie et dans toute l'Europe.

Son alimentation

La salamandre est carnivore et a un menu varié. Elle se nourrit de vers de terre, d’araignées, de mollusques, de larves d’insectes, de têtards et de mille-pattes.

Sa reproduction

Les accouplements ont lieu au sol entre septembre et mai selon les régions. Après la phase de la parade nuptiale, le mâle lâche un spermatophore, une capsule contenant les spermatozoïdes, que la femelle absorbe par une poche formée par l’extrémité des voies intestinales et génitales (cloaque). La fécondation se fait en interne et plusieurs mois plus tard, elle va s’approcher en eau calme pour pondre au moins 30 à 40 larves. La membrane protectrice autour de chaque larve se rompt dans l’eau et elles peuvent nager immédiatement grâce aux branchies externes dont elles sont pourvues. Certaines espèces pondent leurs œufs en milieu terrestre.

Son espérance de vie

La durée de vie de la salamandre est de 25 ans environ. De manière générale, ces animaux vivent plus longtemps en captivité, et moins de 10 ans dans leur milieu de vie naturel.

Le cri de la salamandre

Elle peut émettre des petits sons aigus en cas de frayeur.

Signes particuliers

Certaines espèces de salamandre secrètent des toxines venimeuses qui la protègent des prédateurs.
A l’âge adulte, son odorat bien développé l’aide à débusquer une proie située à côté d’elle mais hors de sa portée visuelle. Elle est incapable d’entendre mais perçoit des vibrations.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement VOS CHIENS MAGAZINE
Abonnement 30 MILLIONS D'AMIS
Abonnement SPECIAL CHATS
Abonnement ANIMAUX BONHEUR
Abonnement LA SALAMANDRE
Abonnement CHEVAL PRATIQUE