Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le touraco

Espèce non menacée

Description physique

Le touraco est un oiseau d’Afrique subsaharienne de taille moyenne. Il existe 18 espèces de touraco, qui se distinguent surtout par le marquage sur la face.

Le touraco vert, l'une des espèces, est caractérisé par un plumage vert clair brillant, une queue longue et une tête garnie d’une huppe érectile colorée en forme de crête. Il a un bec rouge vif, robuste et recourbé avec une pointe noire, et des ailes courtes et arrondies, qui laissent apparaître des marques rouges quand elles sont déployées. Le bas du dos, les pattes, les pieds et la queue sont noirâtres.

Il mesure 43 cm de long (queue incluse) pour un poids allant de 220 g à 300 g. Cependant, le grand touraco bleu peut mesurer jusqu’à 75 cm.

Son lieu de vie

Le touraco vit dans les forêts de basse et moyenne altitude d’Afrique subsaharienne de l’Ouest (Cameroun, Togo, Congo, Gabon…). Le touraco de Fischer est une espèce que l’on trouve en Afrique de l’Est (Tanzanie, Kenya, Somalie).

Son alimentation

C’est un oiseau frugivore, qui se nourrit surtout de fruits (banane, raisin, papaye…), mais aussi de fleurs, bourgeons et feuilles.

Sa reproduction

Selon son lieu de vie, le touraco se reproduit de juin à octobre. Il construit un grand nid, en forme de plate-forme composée de branches d’arbres et de brindilles, et placée entre 2 mètres et 3 mètres du sol. Pendant la parade nuptiale, le mâle déploie ses ailes pour faire apparaître les belles taches rouges, coloration provenant d’un pigment rouge soluble dans l’eau.

La femelle pond 2 ou 3 œufs blancs ou verdâtres par an, qui sont couvés en alternance par les deux parents. Après une incubation de 21 jours, les œufs éclosent donnant naissance à des petits recouverts de duvet et dont les yeux sont déjà ouverts. Les oisillons restent au nid pendant 26 jours environ. La mortalité des jeunes est importante. Généralement, dans un nid, un seul atteint l’âge adulte.

Son espérance de vie

Le touraco a une espérance de vie de 9 ans environ dans son milieu naturel. Mais en captivité, il peut vivre jusqu’à 30 ans et parfois même plus.

Le cri du touraco

Le cri du touraco consiste en une série régulière de sons cawr-cawr. Il a un cri perçant. Un oiseau qui chante incite généralement ceux qui sont à proximité à l’imiter, ce qui provoque souvent une véritable cacophonie.

Signes particuliers

Le touraco est un oiseau sédentaire qui vit généralement en groupe familial composé de 10 individus environ. Pendant la nidification, il vit en couple.

Son vol est maladroit, il est plutôt grimpeur et agile quand il se déplace à travers les buissons ou dans les branches.

Le touraco vert est très apprécié comme oiseau de compagnie. Son commerce est réglementé par le CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction).

Statut de préservation

Malgré le recul de son milieu de vie, la forêt primaire tropicale, le touraco, reste, en général, une espèce non menacée et assez répandue sur l’ensemble de son aire de distribution. Son statut de conservation, selon l’UICN, est LC (préoccupation mineure). Cependant, celui du touraco de Bannerman (ou touraco doré) est EN (en danger), alors que celui du touraco de Ruspoli est VU (vulnérable). Une autre espèce est quasi menacée. Il s’agit du touraco de Fischer, dont le statut de conservation est NT.

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !