Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

L'otarie

Espèce non menacée

Description physique

L'otarie est un mammifère marin de l’ordre des carnivores qui fait partie de la famille des Otariidés. Elle se distingue par une tête et un cou plus long que chez les phoques, et de petites oreilles externes bien visibles. Elle possède 4 membres qui lui servent de nageoires et ses poils de moustache, appelés vibrisses, lui permettent de détecter les objets. L’otarie est un nageur agile et rapide, également capable de sautiller sur la glace. La couleur de sa fourrure varie entre le blanc, le gris et le marron.

Il existe une quinzaine d’espèces d’otaries. Les plus petites pèsent entre 27 et 33 kg, pour une longueur moyenne de 1,2 mètre, tandis que les plus grosses peuvent peser jusqu’à 360 kg. De manière générale, les mâles sont plus gros que les femelles.

Son lieu de vie

L’otarie est un animal parfaitement adapté à la vie aquatique et qui se sent à l’aise également sur la terre. Elle reste la plupart du temps dans l’eau et ne vient sur terre que pour se reproduire et mettre bas.
On retrouve les otaries en Afrique, en Amérique, aux îles Galapagos, en Europe, et en Océanie (Australie et Nouvelle-Zélande).

Son alimentation

L’otarie se nourrit de divers poissons : anchois, harengs, maquereaux, saumons… ; de certains mollusques, et parfois d’oiseaux marins. Elle consomme entre 7 et 18 kg de nourriture par jour.

Sa reproduction

Les otaries atteignent leur maturité sexuelle entre 5 et 6 ans chez les mâles et entre 4 et 6 ans chez les femelles, selon les espèces. Mais les mâles ne se reproduisent réellement que vers l’âge de 10 ans, quand ils sont capables de se battre pour conquérir un territoire et des femelles.
La saison des amours s’étend de mai à novembre et chaque mâle s’accouple avec au moins 4 femelles. Au cours de la période de reproduction, un seul mâle dominant est présent par territoire. En effet, les mâles s’affrontent lors de combats plus ou moins violents pour avoir le droit d’occuper un territoire. Les femelles quant à elles peuvent se mouvoir d’un territoire à un autre et les mâles ne font rien pour les retenir.
Après environ 11 mois de gestation, les femelles donnent naissance à terre à un seul et unique petit. Elles allaitent à terre et retournent ensuite en mer pour se nourrir. Quand elles reviennent, chaque femelle reconnaît son petit grâce à son cri et à son odeur.

Son espérance de vie

L'espérance de vie maximale de l’otarie est de 11 ans chez les mâles et de 30 ans chez les femelles.

Le cri de l'otarie

Chaque otarie a un cri qui la différencie des autres. C’est notamment grâce à ce cri particulier que les individus se reconnaissent.

Signes particuliers

Les nageoires de l’otarie sont assez longues pour lui permettre de marcher sur la terre, contrairement au phoque qui ne peut que ramper.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement SPECIAL CHATS
Abonnement LA SALAMANDRE
Abonnement SPECIAL CHIENS
Abonnement CHEVAL PRATIQUE
Abonnement VOS CHIENS MAGAZINE
Abonnement ANIMAUX BONHEUR