Merci de désactiver votre bloqueur de pub

Notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Celle-ci nous permet de vous offrir un contenu de qualité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

Au Japon, une pierre sacrée se brise et libère un démon

Une pierre du Japon, célèbre pour héberger l’esprit d’un démon renard à neuf queues, a été retrouvée fendue en deux. Il n’en fallait pas plus pour que les amateurs de légendes imaginent la libération du démon.

C’est sur la montagne volcanique de Nasu, une ville de la préfecture de Tochigi au Japon, que se trouve la pierre tueuse, inscrite en 1957 en tant que "site historique local". La légende raconte qu’elle contient l’esprit démoniaque de Tamamo-no-mae, un renard à neuf queues, à l’origine de plusieurs méfaits dans le pays (mais également en Chine et en Inde) au milieu du XIIe siècle.

Cette terrible créature aurait pris l’apparence d’une femme aussi belle qu’intelligente, pour séduire et tenter d’assassiner l’empereur en fonction, ainsi que son père (et prédécesseur). Démasquée par l’astrologue et exorciste de la cour, elle prit la fuite vers le nord-est du pays, pourchassée par deux puissants guerriers. C’est l’un d’eux, prénommé Miura-no-Suke, qui la tua d’une flèche. L’esprit démoniaque s’incarna alors dans la pierre et il se murmura qu’il tuerait quiconque la toucherait, d’où son surnom de "pierre tueuse" (Sessho-seki en japonais).

Bien que l’histoire raconte qu’un moine bouddhiste, quelques siècles plus tard, serait parvenu à apaiser l’esprit du démon renard et à le faire jurer de ne plus hanter la pierre, la légende perdura jusqu’à aujourd’hui. Quand en mars 2022, un visiteur a posté sur Twitter la photo de cette pierre fendue en deux, avec pour légende « J'ai l'impression d'avoir vu quelque chose qui ne devrait pas être vu », les spéculations les plus folles ont démarré sur internet.

Pour les amateurs de mangas, il semblait évident que le démon était parvenu à quitter la pierre lorsque celle-ci s’était brisée et qu’il fallait donc s’attendre au pire. D’autres, plus pragmatiques, mentionnaient que si Sessho-seki s’était finalement fendue, ce n’était dû qu’à l’érosion de la pierre. On a même pu apercevoir, au sein du flot de commentaires qu’a généré cette histoire, celui d’un internaute qui affirmait que, quand le démon va voir à quoi ressemble 2022, il va retourner dans la roche pour mille ans de plus.

Désormais, les discussions concernent l’avenir de la pierre. Certains responsables locaux voudraient la restaurer, pour la légende, mais aussi parce qu’elle attire les visiteurs. En revanche, personne n’est en mesure d’expliquer ce qu’il adviendra de l’esprit de Tamamo-no-mae, qui pourrait bien rôder dans les parages…

Publié le 16 mars 2022

A lire ailleurs