Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Pourquoi la région parisienne s'appelle l’Île-de-France ?

L’Île-de-France est une région française qui regroupe 8 départements : Paris (75), la Seine-et-Marne (77), les Yvelines (78), l’Essonne (91), les Hauts-de-Seine (92), la Seine-Saint-Denis (93), le Val-de-Marne (94) et le Val-d’Oise (95). La présence de la Capitale et sa proximité avec les autres départements limitrophes font que l’on parle communément de "région parisienne".

Cette appellation est considérée comme impropre et le nom "Île-de-France" a des origines historiques très anciennes. En effet, la région est née du domaine royal, constitué dès le 10e siècle par les rois Capétiens (une dynastie princière d’origine franque). Le terme d’île viendrait de la langue de terre délimitée par les 3 cours d’eau qui traversent la région : l’Oise, la Marne et la Seine.

Une autre explication existe cependant : le nom de la région pourrait être une déformation de l’expression "Liddle Franke", qui signifie "Petite France" en langue franque (appelée aussi le francique), la langue parlée par les Francs, un peuple d’origine germanique qui a envahi la Gaule entre l'an 400 et l'an 500. Cette dernière hypothèse est toutefois mitigée par le fait que le nom "Île-de-France" n'apparaît que bien plus tard, au 14e siècle.

Quant aux habitants de la région, on les appelle les Franciliens, un terme apparu seulement en 1986 et créé par l'homme politique Michel Giraud, Président du Conseil régional d'Île-de-France pendant 18 ans.

Avec aujourd’hui plus de 12 millions d’habitants, l’Île-de-France est la région la plus dense : elle représente à elle seule près de 19 % de la population française. La nature n’a pourtant pas disparu : 80 % de la surface régionale est constituée de cultures et de forêts.

Publié le 18 janvier 2021

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question