Merci de désactiver votre bloqueur de pub

Notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Celle-ci nous permet de vous offrir un contenu de qualité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

Pourquoi certains hommes ont des problèmes érectiles en vieillissant ?

Les facteurs qui font qu'un homme peut avoir des troubles de l'érection sont nombreux. Coup de fatigue, stress, problèmes de santé... Cela peut être compliqué à gérer au quotidien, mais pour autant, ce n'est pas une fatalité. Les causes de ces problèmes sont assez nombreuses chez les hommes qui avancent dans l'âge. Plus rarement, ces troubles érectiles peuvent survenir plus tôt dans la vie.

L'Association Française d'Urologie démontre qu'entre 40 et 70 ans, le risque de problèmes érectiles est multiplié par 2, voire 4. En effet, l'âge impacte la santé et peut ainsi causer des soucis de santé à tous les niveaux. Malgré cela, les hommes d'un certain âge ont le droit d'avoir une vie sexuelle épanouie. Ce n'est donc pas un problème à prendre à la légère.

Qu'est-ce qu'un problème d'érection ?

Un problème d'érection est un dysfonctionnement qui se traduit par la difficulté à avoir ou à garder une érection suffisamment importante. C'est une diminution durable de la qualité des érections qui empêche d'avoir des rapports sexuels satisfaisants. Pour être réellement considéré comme une impuissance sexuelle, ce problème doit durer depuis au moins 3 mois et se répéter à chaque relation sexuelle. Toutefois, cela n'empêche pas de ressentir du désir, d'avoir un orgasme et d'éjaculer.

D'après l'Association Française d'Urologie, 1 homme sur 3 âgé de plus de 40 ans rencontre des troubles de l'érection. Or, on ignore si c'est le vieillissement du corps ou les troubles en découlant qui modifient le bon fonctionnement des érections. Mais c'est un fait, avec les années, la fréquence, la durée et la rigidité des érections déclinent progressivement.

Problème érectile : des causes multiples

À partir de 50 ans, les troubles érectiles sont généralement liés à l'état de santé physique et/ou psychologique de l'homme concerné. Certains changements, plus particulièrement d'ordre physiologique, peuvent modifier la vie sexuelle des seniors. Les taux d'hormone sexuelle masculine ont tendance à diminuer. Un taux bas de testostérone peut parfois s'accompagner d'une diminution du désir. Mais ce dernier, s'il est considéré comme symptôme unique, n'aurait effectivement pas de lien de causalité avec d'éventuels troubles de l'érection

En vieillissant, les érections deviennent moins rigides et mettent plus de temps à arriver. D'autre part, la sensibilité génitale peut être moins importante chez un homme plus âgé. De plus, il a été remarqué qu'il est plus long de récupérer après une éjaculation.
Enfin, avec l'âge, les problèmes de santé se multiplient. Ainsi, l'origine des troubles de l'érection peut être aussi bien physiologique que psychologique.


  • Le corps médical estime qu'environ 10 à 20 % des patients subissant une maladie cardiovasculaire présentent des dysfonctionnements érectiles. Ce pourcentage augmente avec l'âge des personnes. La maladie nommée athérosclérose peut se définir comme étant une obstruction progressive des artères et, de ce fait, d'une perte d'élasticité de leur paroi. Cette dernière constitue l'une des principales causes des troubles de l'érection chez les hommes âgés de plus de 50 ans.

  • Il a été confirmé que dans 20 % des cas, les problèmes érectiles sont les premiers symptômes d'un diabète. Cela peut s'expliquer par le fait que les personnes diabétiques présentent un risque beaucoup plus élevé d'athérosclérose. Les lésions des nerfs, indispensables à l'érection, peuvent donc en être impactés.

  • Des facteurs psychologiques comme la dépression peuvent aussi faire baisser la fonction érectile suite à la prise de médicaments. Les antidépresseurs ou les anxiolytiques peuvent être à l'origine de ce problème. Une des causes psychologiques des problèmes d'érection peut être liée à l'angoisse de l'échec. Ces peurs et ces inquiétudes peuvent empêcher l'apparition d'une érection normale.

  • D'autre part, les pannes sexuelles peuvent également être dues à des effets secondaires liés à un traitement médicamenteux ou à des suites opératoires. En effet, un nombre important de médicaments peuvent provoquer des problèmes érectiles. Les opérations de la prostate peuvent occasionnellement endommager les nerfs nécessaires à l'érection.

  • De nombreuses substances peuvent freiner les érections. Notamment, l'alcool et les drogues telles que la cocaïne figurent en tête de liste. Il ne faut pas négliger l'influence défavorable qu'a le tabac sur la santé. Une bonne irrigation sanguine est nécessaire à l'érection. Or le tabac entraîne une diminution du débit artériel qui devrait normalement être multiplié par 10 lors d'une érection. Les conséquences du tabagisme entravent le remplissage des corps caverneux de la verge. Il en résulte donc une difficulté à obtenir et maintenir une érection.

Plus généralement, toutes les voies neurologiques doivent être en bon état pour permettre une érection. C'est-à-dire le cerveau, la moelle épinière et les nerfs. En effet, l'érection naît lors d'une excitation sexuelle.



D'autre part, l'obésité ou la sédentarité ont également un fort impact sur les problèmes d'érection. Une étude italienne réalisée sur 110 hommes en situation de surpoids a montré que plus de 30 % ont retrouvé une fonction sexuelle quasi normale après avoir perdu en moyenne 14 kg sur une période de deux ans.

Si des troubles de l'érection surviennent régulièrement et qu'ils occasionnent du stress ou un manque de confiance en soi, l'inquiétude qui en découlera aura un réel impact sur la vie sexuelle. Il est nécessaire d'en parler au plus vite avec son médecin traitant.

Pourquoi les hommes jeunes sont moins concernés ?

Les problèmes d'impuissance sont souvent dus à l'accumulation de nombreux problèmes de santé. Avant 40 ans, les causes d'un dysfonctionnement érectile sont plus fréquemment d'ordre psychologique, car les hommes jeunes sont généralement en bonne santé. On peut citer le stress, la dépression et les troubles anxieux. Les conflits dans les relations amoureuses peuvent également être source de mal-être, et donc l'homme peut craindre de ne pas pouvoir avoir d'érection et, de ce fait, ne pas arriver à satisfaire sa/son partenaire. L'anxiété "de performance" est malheureusement souvent présente dans les esprits. Les peurs anticipatoires peuvent empêcher l'apparition d'une érection normale.

En outre, les problèmes d'érection peuvent être le premier signe d'une maladie, comme le diabète. C'est pourquoi il ne faut pas prendre à la légère ces dysfonctionnements. Les troubles de l'érection peuvent apparaître dès 25 ans, chez les fumeurs. Même dans le cadre d'une faible consommation, des substances telles que la nicotine et le monoxyde de carbone, produisent des effets néfastes sur la capacité érectile. De nombreux facteurs, qui en se cumulant, peuvent augmenter la probabilité de l'apparition de troubles de l'érection.

La prévention et le traitement de ces dysfonctionnements devraient être pris en compte dès leur apparition, cela permettrait d'éviter les éventuelles complications. Pour le bien-être de tout le monde, ce sujet ne devrait plus être tabou.

Publié le 13 septembre 2022

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question