Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un message de pigeon voyageur retrouvé 110 ans après son envoi

Les transmissions militaires par pigeon voyageur ont été monnaie courante jusqu'à l'invention de la radio. Mais parfois, les volatiles perdaient leur précieux chargement. L'un de ces messages a été retrouvé récemment.

Les pigeons voyageurs ont été les alliés de toutes les armées pendant des siècles. Ils étaient plus rapides, plus discrets et plus fiables que les messagers humains, qu'ils se déplacent à pied, à cheval ou à vélo, et même que le téléphone dont les lignes étaient régulièrement coupées. Jusqu'à ce que la transmission de messages physiques soit supplantée par la transmission par les ondes, au début du XXe siècle.

Ces animaux ont été massivement utilisés et, s'ils étaient très fiables, il leur arrivait de perdre leur précieuse cargaison : une capsule renfermant le message. C'est très certainement ce qui est arrivé au message qui a été retrouvé en septembre 2020. Dans un champ à proximité d'Ingersheim, près de Colmar, un petit cylindre d'aluminium de 5 cm a attiré l'attention d'un couple de promeneurs. Après avoir l'avoir coupé pour savoir ce qu'il y avait à l'intérieur, quelle ne fut pas leur surprise. Un papier jauni griffonné d'inscriptions en allemand, probablement d'origine militaire.

Le couple a l'idée d'aller remettre l'objet à David Jardy, conservateur du Musée-Mémorial du Linge, situé sur le site de la bataille du même nom qui s'est déroulée en 1915. Celui-ci a immédiatement compris de quoi il s'agissait : un message transmis par pigeon voyageur. Avec l'aide d'un ami allemand, il a tenté de déchiffrer le message rédigé en écriture gothique, d'usage en Allemagne jusqu'en 1941.

Il s'agit manifestement d'un message envoyé le 10 juillet 1910 par un officier nommé Gänsbert, du 3ème bataillon du 171ème régiment d'infanterie prussienne au sujet de manœuvres ayant lieu entre Bischwihr et Ingersheim. Car en 1910, le secteur est allemand depuis 1870 et pour 8 ans encore. L'hypothèse la plus probable est que le message se soit détaché juste après l'envol du pigeon puisque la trouvaille a été faite à proximité immédiate de son point de départ.

Pour l'heure, impossible d'en savoir beaucoup plus car il faudrait pour cela consulter les archives du 171ème régiment d'infanterie prussienne. En attendant, la capsule prendra place dans le musée qui possède justement un mannequin aux insignes de ce régiment. Le message, quant à lui, sera conservé en lieu sûr pour assurer sa préservation.

Les pigeons voyageurs ont été utilisés de façon opérationnelle jusqu'à la seconde guerre mondiale. De nos jours, ils sont utilisés de manière très marginale à des fins civiles. Un colombier militaire existe cependant toujours en France, au sein du musée de colombophilie militaire du Mont Valérien.

Publié le 11 décembre 2020

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !