Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le coati

Espèce non menacée

Description physique

Le coati est un mammifère qui ressemble au raton-laveur. Il a un museau mince, flexible et allongé, une longue queue touffue avec des anneaux bruns ou beiges, et des pieds noirs. Son museau, qui se termine par une petite trompe, et ses oreilles, petites et arrondies, sont ornées de taches blanches. Ses pattes possèdent de puissantes griffes non rétractiles.

Cet animal mesure entre 30 et 65 cm de long pour un poids de 2 à 8 kg (coati roux). Sa hauteur au garrot est de 25 à 30 cm. Le coati des montagnes est plus petit : de 1,5 à 2,5 kg. Il se distingue des autres espèces par des taches blanches autour du nez et des yeux, comme des lunettes. Le mâle est deux fois plus massif que la femelle.

Son lieu de vie

Selon l’espèce, le coati vit près des cours d’eau, dans les forêts et prairies d’Amérique du Sud (coati roux), dans les montagnes des Andes, au-dessus de 2 000 mètres d’altitude, au Venezuela, en Colombie, au Pérou (coati des montagnes), et en Amérique centrale et au Mexique (coati à nez blanc). Il est actif surtout en fin de journée et passe la nuit en haut des arbres.

Son alimentation

Comme le coati est omnivore, il se nourrit surtout de fruits, champignons, lézards, oiseaux, insectes, fourmis et termites qu’il déterre en fouillant efficacement le sol à l’aide de ses longues griffes. C’est surtout la femelle qui chasse les proies, en particulier les rongeurs et les reptiles.

Sa reproduction

Le coati se reproduit au mois de février. En général, dans un même groupe, les femelles sont prêtes à s’accoupler pendant une quinzaine de jours. L’accouplement se fait au sol ou dans les arbres. La période de gestation est de 75 jours. La femelle met bas une portée de 2 à 6 petits pesant chacun 150 g environ. Les petits resteront dans le nid, construit dans un arbre, pendant 6 semaines. Au sein d’un même groupe, la femelle participe à l’élevage de tous les petits. Le coati atteint sa maturité sexuelle à l’âge de 2 ans.

Son espérance de vie

Le coati peut vivre 15 ans environ en captivité et 7 ans dans son milieu naturel.

Le cri du coati

Le coati émet des grognements et des sifflements. En cas de danger, il pousse des cris stridents, brefs et répétés.

Signes particuliers

Il existe plusieurs espèces de coatis, parmi lesquelles on distingue 4 sous-espèces pour le coati roux, selon leur lieu de vie. Le coati est très habile aussi bien sur terre que dans les arbres, où il saute comme un singe. C’est aussi un bon nageur et il a un excellent odorat. Il dort dans les arbres. Les mâles vivent en solitaire tandis que les femelles vivent en bandes de plusieurs dizaines d’individus ensemble avec leurs petits. Elles acceptent les mâles uniquement pendant la saison de reproduction.

Le coati entretient une bonne relation avec l’homme. Ainsi, il n’hésite pas à se rapprocher des milieux urbains et il est facilement apprivoisable (coati roux).

Statut de préservation

D’après l’UICN, le statut de conservation du coati roux et de celui à nez blanc est LC (préoccupation mineure), tandis que le coati des montagnes est classé NT (quasi menacé).

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement CHEVAL PRATIQUE
Abonnement SPECIAL CHIENS
Abonnement VOS CHIENS MAGAZINE
Abonnement LA SALAMANDRE
Abonnement ANIMAUX BONHEUR
Abonnement SPECIAL CHATS