Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le kéa

En danger

Description physique

Le kéa est une espèce de grand perroquet fascinant. Une grande partie de son plumage est de couleur olivâtre, la partie inférieure de sa queue ainsi que le dessous de ses ailes sont orangées ou rougeâtres, tandis que le dessus de ses ailes est vert-bleu. Son long bec courbé est gris avec quelques vibrisses, ses pattes et ses doigts sont gris bleuâtre, sa queue est courte et large avec une pointe noire. Ses yeux brun foncé sont entourés d’un étroit cercle oculaire.

Le mâle, plus grand que la femelle, a une mandibule supérieure plus grande. La femelle a un bec plus court.

Le kéa mesure 50 cm de long pour un poids de 900 g et une envergure de 90 cm.

Son lieu de vie

On peut trouver le kéa uniquement dans les vallées et les forêts de la côte ouest de l’Île du Sud en Nouvelle-Zélande. Son habitat se situe entre 600 et 2400 m d’altitude. Il aime aussi vivre près des habitations et des sites touristiques de montagne.

Son alimentation

Le kéa est un omnivore à prédominance végétarienne. En été, il se nourrit de feuilles, bourgeons, fleurs, baies, insectes. Mais en hiver, il peut manger des charognes, lapins, oiseaux. C’est d'ailleurs le seul perroquet occasionnellement carnivore au monde. Il se nourrit le matin et en fin de journée.

Sa reproduction

Le kéa se reproduit de juillet à janvier. Il construit son nid dans les rochers. Le mâle, polygame, a souvent un harem constitué de 4 femelles environ. La femelle dépose 2 à 4 œufs de couleur blanche qu’elle couve seule pendant 21 à 28 jours, pendant que le mâle se charge de la sécurité du nid, tout en ramenant de la nourriture à sa compagne.

Les poussins, à la naissance, sont couverts de duvet blanc. Ils s’envoleront à l’âge de 13 ou 14 semaines et ils continueront à être nourris par le mâle pendant au moins 1 mois. Les femelles atteindront leur maturité sexuelle à l’âge de 3 ans, et les mâles à 4 ou 5 ans.

Son espérance de vie

Le kéa a une espérance de vie de 14 ans environ.

Le cri du kéa

En planant en hauteur, le kéa émet un long cri aigu et sonore « keee-aaa », d’où il tire son nom, tandis que sur terre, il émet surtout des murmures et des sifflements.

Signes particuliers

Le kéa est un perroquet pas comme les autres : il est familier, intrépide et curieux, et on peut facilement s’en approcher. Il est considéré comme l’un des oiseaux les plus intelligents au monde. C’est aussi la seule espèce de perroquet de montagne. Il a été élu "oiseau néo-zélandais de l’année 2017".

Quand le kéa a faim, sa curiosité le rend destructeur. Ainsi, il n’hésite pas à s’attaquer aux joints des fenêtres et des voitures. Il peut aussi endommager des équipements de montagne (bottes, skis, sacs de couchage…).

Statut de préservation

À cause de sa mauvaise réputation de destructeur et de sa tendance à attaquer les moutons, le kéa a été pendant longtemps chassé par les éleveurs. En outre, il est souvent capturé et exporté au marché noir des animaux de compagnie. Ses effectifs n’ont pas cessé de diminué depuis plusieurs décennies. C’est donc une espèce menacée. Son statut de conservation, selon l’UICN, est EN (en danger). Le kéa est une espèce protégée depuis 1988.

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement CHEVAL PRATIQUE
Abonnement 30 MILLIONS D'AMIS
Abonnement ANIMAUX BONHEUR
Abonnement LA SALAMANDRE
Abonnement SPECIAL CHATS
Abonnement SPECIAL CHIENS