Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le saïga

Risque d'extinction

Description physique

Le saïga est une antilope de la taille d’un mouton. Son nom "saïga" signifie "antilope" en russe. Cette espèce d‘antilope est caractérisée par une grosse tête comportant un énorme museau mobile enflé qui ressemble à une courte trompe, et qui lui sert à filtrer l’air en été et à le réchauffer en hiver.

Son pelage est court et de couleur rouge jaunâtre en été. En hiver, il devient brun clair sur le ventre et gris terne sur le cou et le dos. Il a une queue mesurant entre 6 et 13 cm, ainsi que de longues pattes fines. L'animal mesure de 1 m à 1,45 m de long, et de 0,60 m à 0,80 m au garrot pour un poids allant de 20 à 50 kg.

Le mâle possède des cornes annelées de 30 cm environ, plus ou moins droites, avec l’extrémité légèrement recourbée vers l’intérieur, et qui, en vue frontale, prennent la forme d’un léger S.

Son lieu de vie

Le saïga vit en troupeaux de 30 à 40 individus en été et de plusieurs milliers d’individus en hiver, dans les déserts semi-arides et les steppes sèches de l’Asie centrale (Russie, Kazakhstan, Mongolie).

Son alimentation

C’est un herbivore. Il se nourrit surtout d’herbes salifères contenant beaucoup de sel, d’armoise, d’alyssum, de certaines espèces de graminées, d’euphorbes et de rhubarbes.

Sa reproduction

Au cours de la saison des amours, qui débute en décembre et qui dure 2 semaines environ, les mâles en rut se battent entre eux pour s’approprier un harem, qui peut être composé de 30 femelles.

La période de gestation dure de 140 à 150 jours, et les naissances ont généralement lieu au mois de mai. La jeune femelle donne naissance à un seul petit, tandis que la femelle plus âgée peut avoir des jumeaux et même parfois des triplés. Il y a une seule portée par an. Au bout de 4 jours, les petits peuvent déjà manger de l’herbe.

Le jeune mâle atteint sa maturité sexuelle à l’âge de 8 mois, et la femelle à l’âge de 20 mois. Quand les conditions climatiques sont favorables, le taux de reproduction est souvent élevé.

Son espérance de vie

Le saïga a une espérance de vie de 10 ans en moyenne.

Le cri du saïga

C’est un animal silencieux. Les petits poussent des cris en cas de menaces.

Signes particuliers

Pour échapper aux tempêtes de neige et à la sécheresse, les troupeaux de saïgas se déplacent sur de grandes distances, pouvant franchir des rivières turbulentes. En été, ils migrent vers le nord et en hiver, vers le sud.

Le saïga est non seulement doté d’une très bonne vue et d’un bon odorat, mais il est aussi très rapide : il peut atteindre facilement une vitesse de pointe proche des 100 km/h. Il peut aussi courir pendant plusieurs minutes à plus de 45 km/h, ce qui lui permet ainsi d’échapper à ses prédateurs.

Statut de préservation

La perte de son habitat naturel (transformé de plus en plus en milieu agricole), la recrudescence du braconnage pour sa viande et ses cornes (très recherchées dans les pays asiatiques) menacent gravement la survie du saïga. En outre, l'animal doit faire face à de graves épidémies de pasteurellose (maladie infectieuse), qui se produisent régulièrement : en 2015, au Kazakhstan, plus de 120 000 saïgas en sont morts en l’espace de quelques jours. Ainsi, son statut de conservation, selon l’UICN, est CR (en danger critique d‘extinction).

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !