Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Pourquoi les poux vivent uniquement sur les cheveux ?

Le pou est un insecte qui adore s’incruster sur nos têtes. Il est vorace, difficile à attraper, et particulièrement résistant aux différents traitements qu’on lui inflige pour s’en débarrasser. Et c’est exactement pour ça qu’il vise les cheveux. Le pou est en effet un spécialiste de la survie dans ce milieu particulier. Pour commencer, nos cheveux forment un abri idéal pour lui, car vu sa petitesse (2 à 4 mm de long), il est difficile de l’en déloger. D’ailleurs, le pou possède des griffes parfaitement adaptées à la taille des cheveux lui permettant de s’y accrocher fermement. Avec, il peut aussi très facilement se déplacer et se cacher dans une mèche, voire s’enfoncer vers le cuir chevelu pour profiter du manque de lumière pour s’y dissimuler. Ce parasite peut même s’aplatir sur notre crâne afin de compliquer encore plus sa traque.

Le pou aime aussi particulièrement les environnements chauds et humides et c’est une spécificité que l’on retrouve bien sous nos cheveux, notamment au niveau de notre nuque et autour de nos oreilles. Enfin, cet insecte se nourrit de sang, une nourriture à laquelle il a très facilement accès sur nos têtes.

En résumé, les poux vivent sur nos têtes et infestent nos cheveux, car ils y ont tout ce dont ils ont besoin pour proliférer : un abri, un environnement idéal et de la nourriture. Par contre, il est faux de penser qu’ils vivent uniquement sur nos cheveux. Il existe en effet 2 espèces de poux qui vivent ailleurs : le pou du pubis (Pthirus pubis ou morpion) qui se niche dans les poils pubiens, et le pou de corps (Pediculus humanus corporis) qui vit où il peut sur notre corps.

Publié le 27 janvier 2021

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question