Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Les jeunes Chinois limités dans leurs heures de jeu vidéo

Après un premier tour de vis en juillet 2021, interdisant aux mineurs l'accès aux plateformes de jeu vidéo en ligne de 22 heures à 8 heures du matin, le gouvernement central chinois restreint encore leur temps de jeu. Trois heures par semaine sera la nouvelle limite pour les moins de 18 ans.

Le pouvoir central chinois déclare la guerre à l'addiction des jeunes aux jeux vidéo en ligne. Accusés d'être responsables de générer problèmes de vue et difficultés scolaires notamment, l'accès à ces derniers est en passe de devenir considérablement réduit et contrôlé pour les adolescents de l'empire du Milieu. Au grand dam des géants du secteur, Tencen en tête.

Trois heures par semaine, pas plus

Ainsi, l'accès aux jeux vidéo en ligne sera-t-il réduit à trois heures par semaine pour les mineurs. Pire, les horaires et les jours seront, eux aussi, réglementés. Ce sera uniquement en fin de semaine, les vendredi, samedi et dimanche, de 20 à 21 heures. Point. Ce qui provoque forcément la colère tant du côté des jeunes concernés par la mesure, que des géants de l'industrie vidéo du pays. Malgré l'impact commercial que cela générera inévitablement, la Chine poursuit son offensive pour lutter contre ce qu'elle considère comme une drogue électronique, n'hésitant pas à la qualifier "d'opium mental".

Un contrôle d'identité renforcé

Alors que le contrôle facial est déjà mis en place depuis les dernières mesures, l'accès aux plateformes va être encore plus sécurisé. Dorénavant, les jeunes gamers ne pourront accéder à un compte qu'avec leur identité réelle, vérifiée à l'aide de leur pièce d'identité. Les fournisseurs de jeux vidéo ne seront donc pas autorisés à laisser les adolescents accéder à leurs plateformes en dehors des horaires autorisés.

Un jeu particulièrement visé

Phénomène de société en Chine, "Honor of Kings" de la firme Tencen, avec entre 100 et 200 millions d'utilisateurs dans le pays, est considéré comme addictif par le pouvoir chinois. Ce jeu multijoueurs, accessible uniquement sur smartphone, est plébiscité par les jeunes Chinois, qui y passent un grand nombre d'heures. Ils y dépensent en outre de l'argent réel, afin d'acheter toutes sortes d'artéfacts, de nouvelles compétences ou encore des costumes.

Un impact économique qui ne fait pas reculer les autorités de contrôle

L'industrie des jeux vidéo dans son ensemble génère un chiffre d'affaires colossal, qui s'est élevé à 17 milliards d'euros au cours des six premiers mois de l'année 2021. Les jeunes y passeraient en moyenne 8 heures par jour. La protection des mineurs contre certaines pratiques liées à internet et à la vidéo monte donc d'un cran. Cela, après de premières attaques du gouvernement liées notamment à la diffusion de certains contenus. Un grand nombre de vidéos où apparaissent des mineurs, considérées comme les mettant en danger, ont ainsi dû être supprimées par les plateformes.

La date d'entrée en vigueur de la mesure n'est pas encore fixée. Mais les moins de 18 ans devront se faire une raison et chercher d'autres occupations. Le souhait de Pékin : voir sa jeunesse se tourner vers des activités moins virtuelles, comme le sport notamment. Néanmoins, les jeux hors ligne ne sont a priori pas concernés par la restriction pour l'instant.

Publié le 13 septembre 2021

A lire ailleurs