Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

La jalousie est-elle une preuve d'amour ?

En amour, la jalousie est souvent perçue comme un sentiment négatif. Il est vrai que, nourrie par la peur de perdre ne serait-ce qu’un peu de l’autre ou même de ne pas être le centre de sa vie, elle pousse souvent à avoir un comportement agressif, voire violent dans le but de conserver ce qui est acquis (amour, désir, etc.).

Lorsqu’elle est trop forte, la jalousie amoureuse se manifeste aussi par un cocktail étouffant de suspicions, de colères et de reproches. Tout cela fait que cette émotion est le plus souvent haïe, mais malgré tout, elle est bien souvent indissociable de l’amour. En effet, l’un des signes permettant de savoir si l’on est amoureux ou si quelqu’un nous aime est de se rendre compte qu’il y a de la jalousie dans l’air. Par exemple, un garçon peut l’éprouver quand un autre garçon parle à la fille qui lui plaît. Ça marche aussi dans l’autre sens : quand un garçon remarque qu’une fille devient jalouse s’il se met à parler avec une autre.

Évidemment, tout le monde n’est pas jaloux de la même manière et il existe de gros jaloux comme il en existe des petits. Cependant, là où il y a de l’amour, il y a très souvent de la jalousie. En cela, objectivement, la jalousie peut donc être vue comme une preuve d’amour ou tout au moins d'attachement, le tout est de pouvoir la contrôler. Quand elle devient invivable, voire maladive, il s'agit d'une pathologie qu'il convient de régler avec un spécialiste.

Publié le 04 janvier 2021

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question