Merci de désactiver votre bloqueur de pub

Notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Celle-ci nous permet de vous offrir un contenu de qualité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

Fiche métier : Electromécanicien

En quoi cela consiste ?

Maîtrisant tant l’électricité que la mécanique, l’électromécanicien est un spécialiste des machines industrielles qu’il est chargé d’installer et d’entretenir.

Pour installer une nouvelle machine, l’électromécanicien se base toujours sur les documents techniques qui l’accompagnent. Il branche ainsi les connexions électriques comme il se doit, s’assure que les montages mécaniques sont corrects, puis teste le tout pour vérifier que la machine fonctionne. Si tout est bon, il termine par son paramétrage.

Au quotidien cependant, les tâches incombant à l’électromécanicien sont surtout des tâches de maintenance et de dépannage. Il s’occupe ainsi d’entretenir régulièrement les machines afin d’éviter qu’elles ne tombent en panne (vérification et changement d’huile, graissage des pièces, nettoyage, etc.). Il contrôle aussi les possibles anomalies et prend les mesures adéquates afin d’éviter la panne. Si cela arrive quand même, il répare la machine et s’assure de sa fiabilité avant de la remettre en service. À chaque intervention enfin, il écrit un rapport dans lequel il rend compte de ce qu’il a fait.

L’électromécanicien travaille là où des machines embarquant tant des éléments électriques que mécaniques sont en production : usines agro-alimentaires, sociétés frigorifiques, fournisseurs d’énergie, etc.


Diplômes requis

On peut exercer le métier d’électromécanicien après la 3e en passant un CAP "Préparation et réalisation d'ouvrages électriques". Cela étant, mieux vaut continuer en visant un Bac pro "Métiers de l'électricité et de ses environnements connectés" ou encore un Bac pro "Maintenance des systèmes de production connectés". Il est également possible de choisir de décrocher un Titre professionnel (TP) "Technicien d'équipement et d'exploitation en électricité" (équivalent Bac).

Par la suite, il est conseillé de continuer ses études vers un BTS "Électrotechnique" ; un BTS "Conception des processus de réalisation de produits" ; ou un BTS "Conception et réalisation de systèmes automatiques". Obtenir après cela un Bachelor universitaire de technologie (BUT) "Génie industriel et maintenance" ou une Licence pro "Métiers de l'électricité et de l'énergie" (Bac+3) achèvera de mettre toutes les chances de votre côté.


Domaines ou qualités à travailler

Au-delà de ses compétences techniques qui doivent être parfaites, l’électromécanicien doit être polyvalent. C’est un bricoleur qui trouve toujours une solution aux pannes et aux dysfonctionnements. Outre une bonne habileté manuelle, il se doit ainsi de posséder de bonnes capacités d’analyse et de déduction.

Le métier d’électromécanicien est un métier de terrain. Il nécessite de la résistance physique, de la concentration pour éviter les accidents, mais aussi de pouvoir travailler à des horaires flexibles (nuit, jours fériés, etc.). Il faut aussi savoir se maintenir à jour dans ce métier, car puisque la technique évolue, il faut évoluer avec elle.

Découvrez d'autres métiers :

A lire ailleurs