Merci de désactiver votre bloqueur de pub

Notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Celle-ci nous permet de vous offrir un contenu de qualité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

Weird Girl, l'art de s'habiller n'importe comment qui fascine les ados

Votre enfant s'habille n'importe comment, en superposant des habits dépareillés aux couleurs flashy ? Surtout, pas d'inquiétude ! Il ou elle suit simplement la tendance Weird Girl, en vogue sur les réseaux sociaux !

Les parents peuvent être décontenancés par le style vestimentaire de leur progéniture, particulièrement lors de l'adolescence où l'enfant se cherche encore. Et la dernière tendance mode – baptisée weird girl, soit "fille bizarre" – ne risque pas d'arranger les choses !

Ce style prône un principe simple : associer n'importe quel vêtement que vous désirez porter, en faisant fi d'une quelconque harmonie de couleurs et en mettant ce que vous voulez, quand vous le voulez. Cela donne des tenues dépareillées, qui vont de la jupe à carreau portée avec un sweat à capuche, au bonnet de laine avec un T-shirt flashy, un jean déchiré et des bottes de pluie, en passant par une veste de costume portée sur un pantalon résille strass ou un maillot de foot passé sur une robe de soirée. C'est n'importe quoi… et c'est l'objectif ! Il n'y a pas de règle et pas de limite, si ce n'est celles de votre imagination.

Ce Weird Girl Aesthetic a été repopularisé récemment par des artistes comme Dua Lipa ou Doja Cat, et par les mannequins Bella Hadid et Iris Law, qui ont fait sensation sur Twitter, Instagram et TikTok avec leurs folles tenues. Mais c'est loin d'être une nouveauté inventée par ces jeunes femmes, puisque ce style loufoque provient du quartier le plus fameux au monde pour les excentricités vestimentaires : Harajuku à Tokyo.

Les styles arborés dans ce quartier changent très régulièrement et les vêtements sont souvent utilisés comme moyen d'expression, dans une société nippone très rigide. On y a vu naître la mode du Yami Kawaii qui mêle kawaii (mignon) et accessoires issus du monde hospitalier ; les styles Lolita Gothique et Sweet Lolita pour obtenir un effet poupée ; le Décora et son mélange de couleurs vives et d'accessoires enfantins ; ou la mode du Visual Key aux influences rock/punk. Et au cours des années 1990, le style favori des jeunes de Harajuku s'apparentait à une superposition de vêtements aux couleurs flashy, couverts de motifs en tous genres et ornés d'accessoires variés.

Les adeptes de cette tendance peuvent donc s'inspirer de la mode de Harajuku, pour se parer des tenues les plus créatives. Ouvrez votre placard, choisissez ce que vous désirez porter aujourd'hui et enfilez le tout. Et si les parents se moquent – ce qu'ils ne manqueront pas de faire – dites-leur simplement que le style Weird Girl est une ode à la liberté de s'habiller comme vous le voulez ! Entre nous, c'est toujours mieux que le look claquettes-chaussettes qui revient dès les beaux jours !

Publié le 29 septembre 2022