Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le phalanger volant

Espèce non menacée

Description physique

Le phalanger volant (également appelé "planeur à sucre") est un petit animal aux grands yeux noirs et à la fourrure dense et laineuse, majoritairement grise. Un trait noir traverse son dos jusqu'à son museau. Puisqu'il possède deux membranes reliant ses pattes de chaque côté du corps, il peut planer d'un arbre à l'autre. D'ailleurs, il est souvent confondu avec l'écureuil volant. Pourtant, ils ne sont même pas cousins ! L'écureuil volant est un rongeur de l'ordre des mammifères placentaires, tandis que le phalanger volant est un marsupial.

Avec sa longue queue, il mesure environ 30 centimètres et pèse de 100 à 150 grammes. On peut le tenir dans la paume de sa main. Lorsqu'il se lance dans le vide, ses membranes s'étendent comme un parachute de la taille d'un grand mouchoir, qui le transporte à des distances allant jusqu'à 50 mètres.

Son lieu de vie

Le phalanger volant vient des forêts de la Nouvelle-Guinée, de l'Indonésie et de la côte est de l'Australie. Il vit en haut des grands arbres, où il plane de branche en branche, ne descendant que rarement au sol. Il aime avoir beaucoup d'espace pour grimper, courir et sauter. Son habitat naturel se trouve dans les zones tropicales, dans les forêts côtières et dans les territoires intérieurs secs.

C'est un animal sauvage et nocturne, qui vit en groupe de 7 à 12 individus (sans compter les jeunes). Le clan est généralement constitué d'une majorité de femelles et quelques mâles, dont un mâle dominant qui dirige tout le collectif.

Son alimentation

Omnivore, le phalanger volant se nourrit de résine et de sève d'arbre, de nectar, de pollen et d'insectes vivants. Avec ses longues incisives inférieures, il perce l'écorce des arbres pour récolter la sève. Sa diète est très riche en glucides et change selon les saisons.

Sa reproduction

Seul le mâle dominant peut s'accoupler avec les femelles lors des saisons où celles-ci ont des chaleurs.

Les femelles peuvent avoir entre un et deux petits, et la période de gestation s'étend sur 15 à 17 jours. À la naissance, les bébés de 0,2 grammes migrent dans la poche de leur mère où ils passent encore 70 à 74 jours, cramponnés à l'une de ses 4 mamelles, comme les bébés kangourous. Ensuite, ils restent encore 110 à 120 jours dans le confort du nid ou alors se déplacent accrochés sur le dos de leur mère.

La maturité sexuelle des phalangers volants est atteinte à l'âge de 8 à 12 mois pour la femelle et 12 à 15 mois pour le mâle.

Son espérance de vie

Dans le milieu naturel, le phalanger volant vit en moyenne 4 ou 5 ans (mais peut atteindre 9 ans). En captivité, son espérance de vie peut durer jusqu'à 15 ans.

Le cri du phalanger volant

Ce petit planeur produit des sortes d'aboiements et des sifflements.

Signes particuliers

Le mode de communication préféré des phalangers volant est la propagation d'odeurs chimiques. En effet, l'odeur du mâle dominant s'utilise pour marquer le territoire, indiquer l'état de santé d'un individu et marquer le rang des membres de la communauté. Si un phalanger volant ne sent plus comme son dirigeant, il est chassé du groupe.

Ces petits marsupiaux au physique très mignon sont des animaux de compagnie à la mode. En France, il est légal de détenir un phalanger volant domestique à condition de détenir un certificat de capacité. Cependant, en captivité, l'animal est très malheureux. Cette espèce s'épanouit dans les grands espaces et sa nature sociale a besoin de la compagnie des siens.

Statut de préservation

Le phalanger volant n'est pas considéré comme menacé d'extinction. Son statut de conservation, selon l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), est LC, c'est à dire "préoccupation mineure".

A lire ailleurs