Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Fiche métier : Soigneur animalier

En quoi cela consiste ?

Le soigneur se charge de la nourriture, de la santé, de l’hygiène et de la sécurité des animaux qui sont en captivité dans un zoo. Il assure également l’entretien des lieux d’habitation des animaux et leur prodigue les premiers soins en cas de maladie ou de blessure. Le soigneur d’un zoo assiste aussi le médecin vétérinaire dans ses interventions au niveau du parc. Parmi ses tâches, il tient le livre d’inventaire où sont notés les commandes et les relevés de stock en aliments, matériels et médicaments du zoo. Il assure donc la surveillance logistique.


Diplômes requis

Il n’y a pas de formation spéciale dédiée aux soigneurs de zoo. Un CAP agricole ou un bac professionnel avec une orientation pour les soins des animaux sont des atouts nécessaires pour pouvoir suivre une formation. Il existe 3 établissements en France qui dispensent cette formation qualifiante de soigneur animalier : la Charmelière à Carquefou, le CFAA à Gramat et le CFPPA à Vendôme.


Domaines ou qualités à travailler

La biologie animale (SVT). Quelques connaissances en médecine vétérinaire sont aussi utiles pour cette profession. Le soigneur d’un zoo doit aimer les animaux mais savoir aussi travailler en équipe. Il doit être patient et attentionné, autonome, responsable et disponible. Il doit avoir du sang froid pour pouvoir communiquer avec des animaux dangereux et agressifs.

Rencontre avec...

Delphine Pouvreau, soigneuse animalière au zoo de Beauval

Comment vous est venue l'envie de faire ce métier ?
J’ai toujours eu une passion pour les animaux. Enfant, je savais que je travaillerai auprès d’eux. Comme beaucoup de personnes, j’ai grandi aux côtés de chiens et de chats, mais aussi d’un perroquet. Alors que ma famille et moi vivions en Guyane, nous avons recueilli un petit primate abandonné, que nous avons élevé à la main avant de le confier à un parc animalier.

Quel a été votre parcours pour y arriver ?
A l’origine, je travaillais dans le milieu équestre. Au sein d’un centre d’élevage tout d’abord, puis comme entraîneuse de chevaux de concours et monitrice d’équitation. Ma passion et mon expérience ont été de véritables atouts ; cela fait maintenant 11 ans que je travaille au sein du ZooParc de Beauval. Aujourd’hui, 3 écoles seulement forment au métier de soigneur animalier.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre profession ?
La proximité avec les animaux bien sûr, mais toutes proportions gardées puisque nous soignons des animaux non domestiqués qui doivent conserver leurs instincts. J’ai par ailleurs la chance de m’occuper d’une quinzaine d’espèces différentes, dont certaines sont rares et menacées dans la nature, comme le koala, le kangourou arboricole ou encore le panda géant. Il est donc primordial de les protéger et l’implication de Beauval dans la protection de la nature est pour moi très importante. Enfin, j’aime travailler à l’extérieur, au grand air !

Quels sont en revanche ses inconvénients ?
Travailler à l’extérieur, c’est aussi subir des conditions climatiques parfois difficiles, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il fasse très chaud. Mon métier reste par ailleurs très physique : il faut parfois porter de lourdes charges.

Y a-t-il encore des débouchés dans ce secteur d'activité ?
Malheureusement, il y a beaucoup de demandes et peu d’élus. Mais il faut persévérer : passion, détermination et goût de l’effort finissent toujours par payer !

Visitez le site du zoo : www.zoobeauval.com

Découvrez d'autres métiers :

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines études et emplois

Abonnement L'ETUDIANT
Abonnement ENTREPRENDRE
Abonnement METIERS DE LA PETITE ENFANCE
Abonnement CAHIERS DE LA PUERICULTRICE
Abonnement COURRIER CADRES