Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Fiche métier : Maître-nageur

En quoi cela consiste ?

Le maître-nageur a pour mission de surveiller une piscine ou une plage afin d’assurer la sécurité des baigneurs et des nageurs. Il reste donc vigilant au cas où un nageur aurait des difficultés. Il est le premier responsable du lieu de baignade qu'il surveille et y applique toutes les règles de sécurité en vigueur. Il peut aussi donner des cours de natation à ceux qui en font la demande.


Diplômes requis

Il existe plusieurs catégories de diplôme pour accéder au titre de maître-nageur. Voici les 4 formations les plus courantes.
> le BP JEPS AAN (brevet professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et du Sport, spécialité activités aquatiques et natation) qui a remplacé le BEESAN. Pour accéder au concours, il faudra avoir suivi préalablement une formation aux premiers secours en équipe (PSE1).
> le DEJEPS (diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et du Sport), il s’agit d’un diplôme acquis après deux années de formation.
> Le BNSSA, ou brevet national de surveillance et de sauvetage aquatique, autorise quant à lui de surveiller les piscines mais sans pouvoir donner de cours de natation.
> le BSB (brevet de surveillant de baignade) permet de surveiller les baignades dans les centres de loisirs et de vacances uniquement.


Domaines ou qualités à travailler

Toutes, mais particulièrement l'éducation physique et sportive. Il faut donc évidemment s’entraîner à la natation mais aussi à d'autres disciplines comme la course à pied. Un maître-nageur doit savoir rester attentif pendant une longue période, étant donné qu’il surveille en permanence des nageurs qui s’ébattent dans tous les sens. Il faut également savoir rester calme en toutes circonstances et être efficace surtout lors d’un sauvetage. Le maître-nageur doit donc faire preuve de résistance physique et de sang-froid. La patience et le sens de la pédagogie s'imposent pour ceux qui veulent donner des leçons de natation.

Rencontre avec...

Guillaume Hannot, maître-nageur sauveteur à Béthune

Comment vous est venue l'envie de faire ce métier ?
Sportif depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours voulu exercer un métier dans le milieu du sport. J'ai pratiqué pas mal de sports en contact avec l'eau et c'est tout naturellement que je me suis tourné vers la carrière de maître-nageur.

Quel a été votre parcours pour y arriver ?
J'ai suivi un cursus scolaire traditionnel jusqu'au Bac général, tout en préparant dans un premier temps le Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique, qui permet de travailler l'été en surveillance. Puis, après un BTS en informatique, je me suis orienté vers la formation de maître-nageur sauveteur (Brevet d’État d’Éducateur Sportif des Activités de la Natation) en alternance au sein d'un club de natation.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre profession ?
Le contact humain est une des plus grandes joies de mon métier. Pouvoir transmettre mon savoir, que ce soit en animation, en entraînement ou en apprentissage de la natation, à un public qui sort de l'eau avec le sourire et l'envie de revenir me rend fier de ma profession.

Quels sont en revanche ses inconvénients ?
Les inconvénients se situent surtout dans les horaires du fait que l'on travaille souvent en dehors des heures de bureau et les weekends. Mais cela n'est pas le seul inconvénient : le bruit et l'humidité sont constamment présents dans les piscines.

Y a-t-il encore des débouchés dans ce secteur d'activité ?
Oui, nous sommes en manque de maître-nageurs, car il y a peu de formations et donc de MNS formés. De plus, une grande partie des maître-nageurs en activité vont partir à la retraite dans les dix ans à venir alors que de nouvelles piscines se construisent chaque jour.

Découvrez d'autres métiers :

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines études et emplois

Abonnement METIERS DE LA PETITE ENFANCE
Abonnement CAHIERS DE LA PUERICULTRICE
Abonnement ENTREPRENDRE
Abonnement COURRIER CADRES
Abonnement L'ÉTUDIANT