Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Fiche métier : Pompier

En quoi cela consiste ?

Le métier de pompier consiste à éteindre les incendies, mais aussi à secourir les personnes en situation de détresse, notamment les blessés. Le pompier protège également les biens matériels et l’environnement. Les domaines d’intervention sont assez vastes : inondations, incendies, pollutions, fuites de gaz, accidents... C’est un métier à risque avec des conditions souvent très pénibles. Il faut être prêt à intervenir à tout moment.


Diplômes requis

Pour devenir "soldat du feu", il existe plusieurs chemins. Pour être pompier de 2è classe, un Brevet des collèges ou un CAP est requis. Pour accéder au grade de lieutenant, il faut avoir une licence en poche. L'entrée a lieu sur concours, ouvert aux candidats majeurs, ayant un casier judiciaire vierge. Chaque candidat doit réussir aux épreuves psychotechniques et à l’entretien de motivation. Pour les pompiers volontaires (qui ont un autre métier), une attestation de formation aux premiers secours est obligatoire. Il est ensuite possible, dès l’âge de 16 ans, de suivre une formation dans un centre de secours.


Domaines ou qualités à travailler

Le sport, les SVT, la physique. Le métier de pompier est une profession à risque et très physique. Il est donc nécessaire de disposer d’une bonne condition physique. La natation, les courses de fond sont les matières à privilégier lors des cours d’EPS. Quelques notions en sciences de la vie et de la terre et en sciences physiques sont également nécessaires, tout comme les cours de secourisme. Un pompier doit être courageux et efficace. Il doit disposer d’une bonne maîtrise de soi et avoir la faculté de réagir rapidement face à tout type de situation.

Rencontre avec...

Thibault, sapeur-pompier

Comment vous est venue l'envie de faire ce métier ?
Par un concours de circonstances : c'est en rentrant à la Société Nationale de Sauvetage en Mer que j'ai découvert une passion pour le secourisme, ce qui m'a donné envie d'en faire mon métier.

Quel a été votre parcours pour y arriver ?
Après être entré à la SNSM, j'ai été sauveteur pendant 2 ans puis en parallèle, je suis rentré à la Croix-Rouge française, ce qui m'a permis d'acquérir de l'expérience. Après un bac STT, je me suis engagé dans l'Armée de Terre et plus particulièrement au sein de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre profession ?
La proximité avec les gens et avoir ce sentiment d'être utile. Je rajouterais aussi le fait d'avoir un quotidien qui change en permanence, vu qu'on ne fait jamais chaque jour les mêmes choses.

Quels sont en revanche ses inconvénients ?
Comme je ne vis pas à Paris, les allers-retours en train sont à la longue assez usant. Ensuite, si vous comparez le temps de travail entre les pompiers civils et les pompiers militaires, il y a une grande différence, ce qui entraîne forcément des envies de passer chez les pompiers civils.

Y a-t-il encore des débouchés dans ce secteur d'activité ?
A la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris, oui. Mais pour les civils, le secteur paraît un peu bouché en ce moment.

Découvrez d'autres métiers :

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines études et emplois

Abonnement ENTREPRENDRE
Abonnement CAHIERS DE LA PUERICULTRICE
Abonnement METIERS DE LA PETITE ENFANCE
Abonnement L'ÉTUDIANT
Abonnement COURRIER CADRES