Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Fiche métier : Détective privé

En quoi cela consiste ?

Le détective privé est un enquêteur chargé de vérifier des faits ou de retrouver des personnes. Pour ce faire, il doit partir à la chasse aux informations : filatures, enquêtes, entretiens représentent son lot quotidien. Il est aussi appelé agent de recherches privées.

Il doit recueillir renseignements et preuves (audio, photo, écrite) pour le compte d’un client (un particulier ou une société) afin de vérifier une thèse ou de percer un mystère. Son domaine d’intervention peut être d’ordre privé, professionnel, civil ou commercial. C’est un métier qui requiert une grande disponibilité et beaucoup de discrétion car il est soumis au secret professionnel.


Diplômes requis

L'exercice du métier de détective privé demande un agrément administratif qui atteste de ses compétences. Il est soumis à une certification professionnelle, obtenue à la suite d'une formation. Il faut donc bien vérifier que cette formation est homologuée et inscrite au Répertoire National de la Certification Professionnelle.
Il est par exemple possible de rejoindre l'Institut de Formation des Agents de Recherches (IFAR), une formation privée à Montpellier accessible aux bac+2. Il existe aussi la formation du CNSP-ARP (Conseil National Supérieur Professionnel des Agents de Recherches Privées).
En France, l'Université Panthéon Assas PARIS 2 est le premier établissement universitaire à dispenser des formations publiques aux enquêteurs privés.
Des connaissances en droit privé, fiscal ou commercial sont également un atout.


Domaines ou qualités à travailler

Le français, l'anglais, l'éducation physique et sportive. La maîtrise du français est indispensable pour l’exercice de ce métier car le détective privé va avoir à rédiger de nombreux rapports tout au long de sa carrière : rapport pour son client, mais aussi pour les tribunaux, les avocats, les juristes, etc. Une bonne endurance physique est aussi conseillée, par la pratique régulière d'un sport (de combat ou autre). Un détective privé possède un bon sens de l’observation, de la patience mais également une bonne culture générale. Une certaine faculté d’adaptation et un contact humain aisé sont un plus. Le détective privé doit absolument savoir rester discret : une qualité indispensable lors des filatures et des surveillances.

Rencontre avec...

Florian Tual, détective privé

Comment vous est venue l'envie de faire ce métier ?
Après mes études de droit, j’ai souhaité me former professionnellement à un métier qui puisse satisfaire mes désirs d’une vie dynamique, sans routine. Je recherchais une profession où je puisse défende les intérêts des citoyens tout en gardant mon indépendance et qui puisse rester en adéquation avec les études universitaires accomplies. La profession d’avocat s'est donc présentée à moi. Mais la découverte du métier de détective privé a changé mes objectifs.

Quel a été votre parcours pour y arriver ?
Après un DEUG de droit et une Licence de Sciences Politiques, j’ai suivi la formation d’Agent de Recherches Privées, qui m’a permis d’obtenir ma licence professionnelle de détective, indispensable pour exercer. Salarié dans une Agence d’investigations privées à Marseille pendant un an, j’ai ensuite créé mon propre bureau d’enquêtes privées.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre profession ?
La liberté, parce que c’est un métier où les solitaires peuvent travailler en équipe. Mais aussi les rapports humains et l’observation. La discrétion mise en œuvre afin de trouver les raisons, les solutions aux problèmes que les gens peuvent rencontrer (parents, chef d’entreprise, …). Rechercher les éléments de preuves, faire éclater la vérité, c’est une activité qui n’est pas de tout repos mais qui vous apporte de grandes satisfactions intellectuelles et une compréhension toujours grandissante de la réalité du monde dans lequel nous vivons.

Quels sont en revanche ses inconvénients ?
Ils sont multiples. Des horaires de travail à rallonges, l’inconnu à chaque départ de filature (qui est aussi une qualité…), les risques permanents. Et aussi des problématiques de gestion de temps, entre le temps personnel et le temps professionnel. Il y a de nombreux inconvénients mais je pense qu’il faut considérer cette profession comme un métier-vie, un métier-passion. L’état d’esprit dans lequel le professionnel exerce le métier de détective transforme ces inconvénients en problèmes sans importance face à ce qu’il faut réaliser et concrétiser.

Y a-t-il encore des débouchés dans ce secteur d'activité ?
C’est un métier officiellement jeune puisqu’il n’a été réglementé dans notre pays qu’en 2003. Pourtant cette profession est née en France, mais elle a été plus favorablement exportée dans les pays Anglo-saxons où le système judiciaire laisse une place pleine et entière aux investigations privées. Cependant, les choses changent chez nous aussi et je pense que la profession de détective reste un métier d’avenir.

Son site internet : www.detective-tual-nantes.com

Découvrez d'autres métiers :

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines études et emplois

Abonnement ENTREPRENDRE
Abonnement CAHIERS DE LA PUERICULTRICE
Abonnement METIERS DE LA PETITE ENFANCE
Abonnement L'ÉTUDIANT
Abonnement COURRIER CADRES