Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le dracène

Espèce non menacée

Description physique

Le dracène est un gros reptile qui ressemble beaucoup à un caïman, d’où son nom de lézard-caïman. Il a un corps adapté à une vie semi-aquatique, trapu, de couleur généralement vert vif ou brun avec des écailles dorsales à nervure accentuée, et des membres forts et courts. Sa queue, plate et courte, est en forme de fouet. Sa tête, large et courte, est rouge ou orange. Il a de grosses molaires capables d’écraser les coquilles d’escargots et une langue fourchue qui lui permet de rejeter les parties indigestes de ses proies.

Un dracène mesure de 60 cm à 1,20 m pour un poids allant de 1,5 à 2,7 kg.

Son lieu de vie

On rencontre des dracènes dans les marécages, les forêts inondées, à proximité des cours d’eau du bassin de l’Amazone en Amérique du Sud (Brésil, Colombie, Guyane, Venezuela et Pérou). Chaque animal vit en solitaire et passe toute la journée dans l’eau. La nuit, ils grimpent dans les arbres pour se cacher.

Son alimentation

Le dracène est un carnivore qui se nourrit surtout d’escargots. Il mange aussi des crustacés, insectes, crabes et petits poissons. Il est actif uniquement pendant la journée.

Sa reproduction

Après l’accouplement, la femelle dracène pond une dizaine d’œufs qu’elle couve dans un trou creusé par elle sur la berge d’un cours d’eau. La période d’incubation varie de 3 à 6 mois. À l’éclosion des œufs, les petits sont aussitôt abandonnés par leur mère. En fait, les lézardeaux, d’un vert plus vif que les adultes, deviennent autonomes dès leur naissance.

Son espérance de vie

Dans son milieu naturel, le caïman-lézard (ou dracène) peut vivre jusqu’à 30 ans.

Signes particuliers

Les scientifiques disposent de peu d’informations concernant ce reptile. Mais le dracène est considéré comme l’un des plus grands lézards d’Amérique. C’est un excellent nageur qui plonge dans l’eau pour échapper à ses prédateurs (le jaguar demeure son principal prédateur). Les écailles hérissées de son cou sont une bonne protection contre les prédateurs. Il utilise aussi sa queue pour se défendre en donnant des coups puissants. En outre, en comprimant latéralement sa queue, le dracène peut se déplacer plus facilement dans l’eau.

Statut de préservation

Autrefois, cet animal a été chassé pour sa peau. De nos jours, grâce aux mesures de protection, et malgré la pollution et la déforestation de son milieu, on estime que les populations sont peu menacées. Ainsi, son statut de conservation selon l’UICN est LC (préoccupation mineure).

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !