Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

L'huître

Espèce non menacée

Description physique

L’huître est un mollusque sans tête, composé d’une coquille et d’un corps mou, et qui possède une bouche, un foie, un cœur, une gonade et deux reins. Le corps maintient la coquille hermétiquement fermée, la protégeant ainsi contre les prédateurs. La couleur de la coquille, composée de deux parties distinctes et symétriques, varie selon l’espèce d’huître. Il en existe en effet plusieurs variétés : huître française, américaine, portugaise… Une huître de 15 ans peut mesurer jusqu’à 15 cm de diamètre.

Son lieu de vie

Une huître vit accrochée aux rochers, dans l’eau salée (salinité moyenne) de toutes les mers, notamment au niveau des estuaires et des zones de marée.

Son alimentation

L’huître se nourrit de planctons et de particules contenues dans l’eau de mer. Elle pompe l’eau qu’elle filtre (5 à 15 litres d’eau par heure) et capte sa nourriture ainsi que l’oxygène indispensable à sa respiration. Elle s’alimente grâce aux palpes qui entourent sa bouche. Les grains de sable présents dans son estomac facilitent le broyage des particules. Les trop grosses particules sont rejetées. En s’alimentant, l’huître stocke des métaux lourds à de fortes concentrations. Elle participe ainsi à la dépollution des eaux marines.

Sa reproduction

L’huître se reproduit une ou plusieurs fois en été, dans une eau pas trop salée, à une température de 21°C environ. Sa reproduction varie selon la variété de l’huître. Ainsi, l’huître plate et arrondie conserve ses œufs à l’intérieur de la coquille où se fait la fécondation (elle produit de 500 000 à 1 500 000 œufs), tandis que l’huître creuse et allongée produit des œufs qu’elle expulse dans le milieu marin et qui, après fécondation, se transforment en larves de 1/10ème à 2/10ème de millimètre avant de devenir des naissains (petites huîtres). Il y a lieu de noter que les huîtres sont hermaphrodites, c’est-à-dire qu’elles peuvent changer de sexe d’une saison de reproduction à l’autre. On estime que ce changement dépend de facteurs externes (alimentation, température, salinité...) et de leurs hormones.

Son espérance de vie

L’espérance de vie des huîtres dépend de plusieurs facteurs : salinité de l’eau, présence de parasites, prédateurs, pollution… À l’état sauvage, on estime que l’huître a une durée de vie de quelques années (3 à 5 ans environ). En élevage, elles peuvent vivre jusqu’à 20 ans.

Signes particuliers

Les huîtres sont réputées pour leur chair. Elles occupent une bonne place dans la gastronomie. En fait, la consommation d’huîtres remonte à la préhistoire. L’huître comestible est cultivée sur les côtes (ostréiculture). On utilise plusieurs pratiques selon la côte où l'on se trouve. L’huître est devenue un produit de laboratoire.

De nos jours, le réchauffement climatique a favorisé le développent de virus et de bactéries, ce qui a entraîné le développement de maladies qui ont une influence négative sur la production et la culture des huîtres. Ainsi, en France, l’huître est déjà devenue un produit de luxe. À l’état sauvage, elle est devenue assez rare à cause de la disparition des coraux qui lui servent de lieu de vie. Les spécialistes lui prédisent un avenir incertain.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement ANIMAUX BONHEUR
Abonnement SPECIAL CHATS
Abonnement VOS CHIENS MAGAZINE
Abonnement LA SALAMANDRE
Abonnement 30 MILLIONS D'AMIS
Abonnement SPECIAL CHIENS