Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Pourquoi utilise-t-on un clap quand on tourne une scène dans un film ?

Le clap est un incontournable dans le cinéma. Le claquiste ou clapman, c’est-à-dire la personne responsable du clap, se met devant la caméra, annonce la prise, puis claque l’accessoire dans un geste net et sans bavure. Un déroulé simple, un peu archaïque même à notre époque du tout numérique, mais bel et bien essentiel à la bonne conduite d’un tournage.

Tout d’abord, le son caractéristique du clap est très utile pour le montage du film. Il permet au monteur de synchroniser précisément les images tournées (la piste image), avec le son enregistré à part (la piste son). Il lui suffit en effet de faire coïncider ce son avec l’image du clap qui se ferme pour que tout ce qu’il y a après (et avant) soit synchronisé.

Ensuite, le clap est indispensable pour le référencement, en d'autres termes, il est utile pour savoir à quelle scène, quelle énième prise de la scène et quel plan de la scène correspondent les images. Cela est annoncé par le clapman, mais aussi et surtout c'est écrit sur le clap avec le nom du film, le nom du réalisateur et la date du tournage. Ces informations sont essentielles pour le montage une fois toutes les scènes filmées, car elles seules permettront au monteur de savoir quelle scène se place à quel endroit dans la chronologie du film, mais aussi de comprendre quel plan insérer avant quel plan dans une scène.

Publié le 28 juillet 2021

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question